Christ-de-Limpias-Espagne.jpg

La Prière de Saint Venance Fortunat « Ô Croix bénie à laquelle le Seigneur est pendu en chair » :

« Voici dans tout son éclat la Croix bénie à laquelle le Seigneur est pendu en chair, et où Il lave de son Sang nos péchés. Fait victime pour nous et par un saint Amour pour nous, Agneau sacré, Il tira les brebis de la gueule du loup. De Ses mains percées de clous sanglants Il sauva le monde de la destruction, ferma par la mort le chemin de la mort, arracha Paul au crime et Pierre à la mort. Ô cher, ô noble Bois, quelle puissance dans Ta fertilité, dans ces fruits nouveaux que portent Tes branches ! A leur odeur toute nouvelle, ceux qui ont perdu la vie la recouvrent, et leurs cadavres se dressent sur leurs pieds. A l’ombre de cet Arbre la chaleur ne brille personne, ni celle de la lune pendant la nuit ni celle du soleil à midi. Plantée près d’un cours d’eau, Tu te montres dans toute ta Splendeur, et étales Ton feuillage orné de fleurs récemment écloses. Entre Tes bras une vigne est suspendue d’où coule un vin qui est la rougeur du Sang. Amen. »

Saint Venance Fortunat (530-609)

Venance-Fortunat.jpg

Voir également de Saint Venance Fortunat :
L’Hymne de Saint Venance Fortunat à la Sainte Croix « Ô Crux fidelis » (Ô Croix fidèle)
La Prière de St Venance Fortunat « Ô Croix bénie à laquelle le Seigneur est pendu en chair »