vertue-theologale-charite.jpg
Tableau d'Andrea del Sarto peint pour François Ier en 1518 représentant la vertu théologale de la Charité accompagnée de ses attributs traditionnels : les enfants qu'elle protège, le vase ardent à ses pieds et la grenade au premier plan.


La Prière de Saint Zénon de Vérone « Ô Charité, que tu es bonne, riche et puissante ! » :

« Ô Charité, que tu es bonne et riche ! Que tu es puissante ! Il ne possède rien, celui qui ne te possède pas. C'est toi qui as pu faire de Dieu un homme. Tu L'as fait s'abaisser et s'éloigner pour un temps de son immense Majesté. Tu L'as retenu prisonnier neuf mois dans le sein de la Vierge. Tu as guéri Ève en Marie. Tu as renouvelé Adam dans le Christ. Tu as préparé la Croix pour le salut du monde déjà perdu. Ô amour, c'est toi qui, pour vêtir celui qui est nu, te contentes d'être nue. Pour toi, la faim est un repas abondant, si un pauvre affamé a mangé ton pain. Ta fortune consiste à destiner tout ce que tu possèdes à la miséricorde. Toi seule tu ne te fais pas prier. Les opprimés, tu les secours sans retard, même à tes dépens, quelle que soit la détresse où ils sont plongés. C'est toi l'œil des aveugles, le pied des boiteux, le bouclier très fidèle des veuves et des orphelins. Tu aimes tes ennemis de telle façon que nul ne discerne quelle différence il y a pour toi entre eux et tes amis. C'est toi, ô Charité, qui unis les Mystères célestes aux choses humaines, et les mystères humains aux Choses célestes. Tu es la gardienne de ce qui est Divin. C'est toi qui, dans le Père gouvernes et ordonnes tout ; c'est toi l'Obéissance du Fils ; c'est toi qui exultes en l'Esprit-Saint. Parce que tu es une dans les trois Personnes, tu ne peux pas être divisée. Jaillissant de la Source qu'est le Père, tu te déverses tout entière dans le Fils, sans te retirer du Père. Ainsi soit-il. »

Saint Zénon de Vérone (300-371) - Sermon « De spe, fide et caritate »