jesus-christ-2.jpg

La Prière de Sainte Angèle de Foligno « Ô mon très doux Maître, donnez-moi l'intelligence de Vos sept Dons » :

« Ô mon très doux Maître, donnez-moi l'intelligence de Vos sept Dons, dignes d'être discernés dans la multitude de Vos autres Dons. Le Premier est votre ineffable Création ; le second est cette admirable Élection que Vous avez daigné faire de nous pour partager votre Gloire. Le Troisième est le Sacrifice que Vous avez fait de votre Fils unique pour nous donner la Vie. Le Quatrième est le Privilège que je tiens de votre Bonté d'être sensible et raisonnable, lorsque Vous étiez maître de me faire insensible et irraisonnable. Or, cette Raison admirable dont il Vous a plu de me gratifier me procure trois grands avantages : celui de Vous connaitre, celui de connaitre mes fautes, celui de pouvoir résister à cet appétit sensitif qui m'incline si fortement au péché. Ô incompréhensible ! Je ne vois rien au-dessus de ce Don que Vous nous avez fait en nous revêtant de votre Lumière ; car c'est par là que nous sommes vraiment vos Images. Le Cinquième Don est celui de l'Intelligence. Faites, Seigneur, que nous nous en servions pour Vous connaître toujours plus parfaitement. Le Sixième est la Sagesse : ô Seigneur, voilà bien de tous vos Dons le plus admirable, car c'est lui qui fait que nous Vous connaissons dans la Vérité, et qu'en Vous connaissant, nous Vous goûtons. Le Septième est l'Amour qui nous rend semblables aux anges ; car tout le bonheur de ces bienheureux esprits est de Vous contempler, de Vous aimer, de Vous voir aimé. Ô Don par-dessus tous les dons, parce que Vous-même vous êtes Amour et tout Amour ! Ô souverain Bien ! Vous avez daigné nous faire connaître votre Amour, afin de Vous faire aimer. Telle est votre Volonté sur les hommes : c'est pourquoi, quand ils seront appelés à comparaître devant Vous, ils seront récompensés selon qu'ils Vous auront aimé. Ô Dieu souverainement admirable ! Quelles Merveilles Vous opérez dans Vos enfants ! Ô Bien suprême, ô incompréhensible Bonté et très ardente Charité ! Mais la plus grande Merveille de votre Amour envers eux, c'est que Vous avez daigné les associer à votre Substance, ou plutôt les introduire dans votre Substance. Ô Secret admirable, tous les autres secrets ne sont rien près de celui-là ».

Ainsi soit-il.


Sainte Angèle de Foligno (1248-1309) – « Vie de Sainte Angèle de Foligno », chapitre XXII : de l’Incarnation du Verbe et des autres Bienfaits de Dieu, pages 298-299, chez Périsse frères, 1863

Angele-de-Foligno.jpg

Voir également de Sainte Angèle de Foligno :
- La Catéchèse de Benoît XVI sur la « Bienheureuse Angèle de Foligno »
- La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno « Gloire à Vous, Seigneur Jésus ! »
- La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno « Il n’est Charité plus grande sur terre que de pleurer les péchés du prochain »
- La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno sur la Sainte Communion « L’homme a mangé votre Chair, il a bu votre Sang : qu’il ne fasse plus qu’un avec Vous »
- La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno sur nos tribulations « Contemplez les Douleurs du Fils de Dieu et cette vue sera votre remède »
- La Prière de la Bse Angèle de Foligno « Ô très doux Seigneur, parmi la multitude innombrable de Vos dons, faites-moi capable d’en comprendre Sept »
- La Réponse de Jésus-Christ à l'âme qui désespère d’Angèle de Foligno « J'ai dépensé pour les pécheurs mon Sang et ma Vie, je n'ai rien gardé pour moi »
- La Prière d’Angèle de Foligno « Seigneur, votre Croix est mon lit de repos »
- La Prière Repentance de Sainte Angèle de Foligno « Ô céleste Médecin qui procurez le Salut éternel »
- La Prière de Sainte Angèle de Foligno sur l’Incarnation de Dieu « Ô Verbe divin, que Vous êtes aimant ! »
- La Prière de Sainte Angèle de Foligno « Ô mon très doux Maître, donnez-moi l'intelligence de Vos sept Dons »