La Prière de Sainte Catherine de Gênes « Ô mon Amour doux Jésus » :

« Ô Amour, le cœur qui te goûte atteint déjà en ce monde le commencement de la vie éternelle. Mais toi, Seigneur, tu gardes cachée cette œuvre à celui qui la possède, pour qu'il n'aille point gâter ton œuvre par son amour-propre. Ô Amour, que peut-on dire de toi ? Qui te ressent ne te comprend pas, qui te veut comprendre ne peut te connaître. Ô Amour, je ne puis plus me taire et jamais je ne pourrai parler comme je le voudrais de tes suaves et douces opérations. Ton amour me remplit de toute part, il me donne un vif mouvement de parler et aussitôt je m'en trouve empêchée. Je me parle alors à moi-même de cœur et d'esprit, mais quand je veux prononcer les mots et exprimer ce que je sens, aussitôt je suis arrêtée et déçue par cette langue impuissante. Je voudrais donc me taire et je ne puis, parce que l'instinct de parler m'aiguillonne ; j'ai l'impression que si je pouvais exprimer cet amour que je ressens au cœur, tout autre cœur s'enflammerait, si loin soit-il de l'amour. Ô Amour fort et suave, heureux celui que tu possèdes ! Tu le fortifies, tu le défends, tu le gardes de toute opposition de 1'âme et du corps. Tu mènes doucement toute chose à sa fin et jamais tu n'abandonnes l'homme, tu lui es fidèle, tu lui donnes lumière contre les tromperies du démon, contre la malice du monde et contre lui-même. Ô Amour, ta douceur brise les cœurs plus durs que le diamant et les liquéfie comme la cire au feu. Ô Amour, tu chasses du cœur tout chagrin, toute dureté, toute propriété et toute délectation terrestre. Ô Amour, ton nom est si suave qu'il rend suave toute chose. Douce est la bouche qui te nomme. Ô Amour, qu'elle est douce ta suavité et suave la douceur que tu apportes avec toi ! Tu en fais part à chacun et à mesure que tu te répands en plus de créatures, à mesure aussi s'accomplit ta volonté. Plus l'homme ressent et connaît ton ardeur suave, plus il en est embrasé, étourdi, affolé. Ô Amour, bienheureux le cœur que tu possèdes et que tu emprisonnes ! Ô Amour, tout ce qui se fait par toi se fait sans peine, avec joie, avec élan. Ô Amour, tes liens sont si suaves et si forts qu'ils lient ensemble les anges et les saints, ils tiennent ferme et serré et jamais ne se rompent. Les hommes liés de ce lien restent si fortement unis qu'ils n'ont qu'une volonté, un seul objet; on voit que toute chose leur est commune, soit temporelle, soit spirituelle. Dans ce lien il n'est fait nulle différence de riche à pauvre, de nation à nation, toute sorte d'opposition est exclue dès qu'existe cet amour qui redresse tout ce qui est tortu et unit les contraires. Ô mon Amour, doux Jésus, qui t'a fait venir du ciel en terre ? L'amour. Qui t'a fait subir jusqu'à la mort tant et de si horribles tourments ? L'amour. Qui t'a fait donner toi-même en nourriture à l'âme ta bien-aimée ? L'amour. Qui t'a mû au point que tu nous as envoyé et continuellement tu nous envoies, pour être notre force et notre guide, ton Saint-Esprit ? L'amour. Amen.»

Sainte Catherine de Gênes (1447-1510)

Catherine-de-Genes.jpg

Voir également de Sainte Catherine de Gênes :
La Prière de Sainte Catherine de Gênes « Ô mon Amour doux Jésus »
La Prière de Sainte Catherine de Gênes « Je veux, ô mon Jésus, que tout se fasse en Vous et pour Vous »