Au Xème siècle, Sainte Mathilde de Ringelheim (à ne pas confondre avec Sainte Mathilde de Hackeborn) est l'épouse du Roi de Germanie, Henri Ier dit « Henri l'Oiseleur » parce que passionné de chasse au faucon. Avec ce mari dont elle apprécie l'humilité et la patience, elle vit un mariage heureux pendant vingt ans. Aussi Mathilde demanda avant de mourir à être transportée là où était enterré son mari, afin de reposer près de lui Son premier biographe décrit Sainte Mathilde de Ringelheim quittant furtivement le lit de son mari en plein milieu de la nuit pour aller réciter tout le psautier avant le chant du coq. Après la mort du monarque, ses deux fils la font souffrir, notamment celui appelé Othon. Devenu le premier Empereur de Germanie, celui-ci reproche à sa mère de ruiner le pays en donnant aux pauvres et aux monastères. Sainte Mathilde de Ringelheim termine sa vie parmi les religieuses, dans la prière et la pénitence. Enfin, Sainte Mathilde de Ringelheim est la Patronne des Familles nombreuses et est invoquée pour venir en aide aux parents en conflit avec leurs enfants.


La Prière de Sainte Mathilde de Ringelheim « Ô bon Jésus » :

« Ô bon Jésus, je vous remercie de la grande miséricorde que vous faites à votre vile créature de lui donner quelques petites choses à souffrir. Celui qui vous regarde tout déchiré et étendu sur une croix si dure, peut-il avoir une bouche, un cœur et une âme pour se plaindre ? Ainsi soit-il. »

Sainte Mathilde de Ringelheim (875-968)