Dieu-le-Pere-tout-Puissant.jpg

Le « Notre Père » de Schenouté « Dieu, protège-moi, aie pitié de moi, pardonne-moi » :

« Dieu, protège-moi, sans cesse, dans le travail, dans la parole et dans la pensée du cœur. Dieu, aie pitié de moi, dans ce monde et dans celui qui doit venir. Dieu, aie pitié de moi, car j'ai péché contre Toi, comme un mortel ; mais Toi, Maître bon et doux, pardonne-moi. Dieu ne m'effraie pas et ne me trouble pas à l'heure où l'âme quitte le corps. Dieu, ne me réprimande pas alors dans Ta colère et ne me châtie pas dans Ton courroux. Dieu, ne T'irrite pas contre moi, comme le méritent mes péchés et mes actions mauvaises. Dieu, ne me cache pas Ton visage, lorsque je paraîtrai devant Toi et ne détourne pas Ta face de moi au jour où Tu jugeras les actions cachées et connues des hommes. Dieu, ton Verbe, s'est incarné, Il a été crucifié pour moi, Il est mort, a été enseveli, Il est ressuscité le troisième jour ; attache-moi à Toi, pour que les mauvais esprits ne dominent pas sur moi et ne m'arrachent pas de Tes mains ! Dieu, ne me laisse pas succomber à la perfidie, ne permets pas que l'Adversaire trouve en moi quelque chose qui lui appartienne. Dieu, rends mon cœur comme un glaive aiguisé contre toute pensée de péché, afin que je puisse les chasser de mon cœur. Dieu qui as parlé à la mer et elle s'est apaisée, chasse les passions mauvaises de ma nature pécheresse, afin que le péché soit éteint et disparaisse de tous mes membres. Dieu donne-moi pour toujours un cœur pur avec la foi orthodoxe, dans les siècles des siècles. Amen. »

Schenouté (+466)


Une Prière « Pas très Catholique ! »

Cette expression qui date du XVIIIe siècle fait référence aux valeurs morales véhiculées par l'Église Catholique, comme l'honnêteté par exemple. À l'origine, on disait « pas très Orthodoxe » en rapport avec la conformité à un dogme religieux. En effet, Le mot « Orthodoxe » désigne à la fois :
- Ce qui est conforme à une doctrine, aux opinions et aux usages établis ;
- Les Églises chrétiennes des différents rites d'Orient

On emploie aujourd'hui cette expression pour désigner quelque chose de douteux. Or ce « Notre Père » de Schenouté n’a rien de douteux et reste tout à fait Catholique, conforme à la « Prière de l’Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu » au chapitre 6, versets 9 à 13 !