Christ-sanglant.jpg

La Prière du R-Père Sidronius Hosschius devant le Crucifix « Oh ! Qu’elles sont belles et glorieuses ces Plaies de mon Sauveur » :

« Oh ! Quand vous arrêtez vos regards sur la touchante image de Jésus crucifié, non, vous ne voyez point tout ce qu’Il a souffert, ni les blessures innombrables qui ont déchiré son Corps divin. L’art ne peut les reproduire ; et cependant votre âme est remplie de compassion, vos yeux mouillés de larmes s’arrêtent avec amour sur ces Plaies adorables. Oh ! Qu’elles sont belles et glorieuses ces Plaies de mon Sauveur : ce Cœur ouvert, ces Mains et ces Pieds percés, marqués ineffaçables de son Amour pour moi et qui vivront autant que cet Amour même ! Il Les conservera précieusement. »

Ainsi soit-il.


Révérend Père Sidronius Hosschius (1596-1653) – « Le Cœur de Jésus », Ascétisme et littérature d’après le R-P Eugène Desjardins, page 433, aux éditions Julien-Lanier, 1855

Sidronius-Hosschius.jpg