Nativite-Giotto.jpg

La Prière de Sœur Mariette Milot « Merci, Seigneur Jésus, d’être venu » :

« Comme les bergers, je veillais dans le noir, je ne campais pas très loin d’ici. Mais c’est le temps de Noël. Alors je suis venu Te voir. Excuse-moi si mes moutons m’ont suivi. Mes moutons à moi, ce sont mes soucis, mes problèmes. Ce sont aussi mes joies, mes espoirs. Et puis, regarde : il n’y a pas que moi… De partout, d’autres gens sont venus : c’est tout le troupeau de l’Église, c’est toute l’espérance du monde que je sens à mes côtés. Alors, je viens T’offrir tout cela, puisqu’on m’a dit que c’était pour qu’on partage tout, que Tu T’es fait homme. J’ai bien du mal à comprendre tout ce que disent là-dessus certains prêtres et les savants. Mais je vais m’en retourner, en ayant compris une chose : quand je ris et quand je pleure, quand je travaille et quand je me repose, quand je me fâche et quand je me réconcilie, quand je vois naître et quand je vois mourir… Tu es toujours avec moi, avec nous, depuis que Tu as voulu vivre cela, comme moi, comme nous. Merci, Seigneur Jésus, d’être venu. Donne-moi la main : ça aide tellement quand il y a un passage difficile à traverser. Je Te donne la mienne pour T’aider à mettre un peu plus de joie dans ce monde. Amen. »

Sœur Mariette Milot (1935- ….)