La Prière de Sœur Myriam « Mon petit, dit Dieu, je veux que tu marches » :

« Mon petit, dit Dieu, je veux que tu marches. Je t’ai fait, au commencement pour de longues randonnées, pour de grands voyages. Je t’ai bien bâti, dit Dieu. Je t’ai fait bien droit, dit Dieu, tout prêt pour le voyage. J’ai tout bien fait le sixième jour. C’est bien sûr, bien entendu pour les cinq autres jours que j’ai été tellement heureux. Mais vois-tu, mon petit, c’est pour le sixième jour que j’ai une préférence, un amour de préférence, une joie de préférence. Quand je t’ai vu là, devant moi, avec la femme à ton côté, bien droitement fait, j’ai eu un amour de préférence. Tu étais tellement beau avec ta tête haut portée et tes pieds faits pour l’avancement, prêts à la course, que j’ai eu une fierté de toi, une fierté de préférence. J’ai pensé, mon petit, dit Dieu, que tu marcherais. Et j’ai même pensé, mon petit, qu’à force de marcher avec des repos et des chutes, mais qu’à force de marcher tu arriverais chez moi et que nous serions toujours, pour toujours ensemble. Alors, mon petit, dit Dieu, je veux que tu marches. Ainsi-soit-il. »

Sœur Myriam (1925-2010)

Soeur-Myriam.jpg

Voir également de Sœur Myriam :
La Prière de Sœur Myriam « Seigneur, donne-nous la prière »
La Prière de Sœur Myriam « Mon petit, dit Dieu, je veux que tu marches »
La Prière de Sœur Myriam « Être là, Seigneur, lorsque la nuit tombe »
La Prière de Sœur Myriam sur le Silence « Deviens en toi-même une maison de paix »