La Prière de Mgr Robert Bellarmin « Ô Seigneur, qui êtes Suave, Doux et rempli de Miséricorde » :

« Ô Seigneur, qui êtes Suave, Doux et rempli de Miséricorde (Psaume 85), quel est l'homme qui ne Vous servira pas de tout son cœur, si peu qu'il ait commencé de goûter la douceur de Votre domination paternelle ? Qu'ordonnez-Vous, Seigneur, à ceux qui Vous servent ? Vous leur dites : Chargez-vous de mon joug (Mt 11.) ; et qu'est-ce que Votre joug ? C'est, leur répondez-Vous, un joug suave, et un fardeau léger. Qui ne se chargera volontiers d'un joug qui soulage au lieu de gêner, et d'un fardeau qui délasse au lieu de charger ? Vous avez donc ajouté avec raison qu'en Vous servant nous trouvons le repos de nos âmes (Mt 22) ; et ce qui constitue Votre joug ne fatigue point, mais nous procure le repos ; c'est le premier et le plus grand de vos Commandements : vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur (Mt 22). Qu'y a-t-il en effet de plus facile, de plus suave, de plus doux, que d'aimer la Bonté, la Beauté, et l'Amour qui constituent votre Essence ? Ô Seigneur mon Dieu ! Votre serviteur David avait bien raison de dire que vos Commandements sont plus aimables que l'or et que toutes les pierres précieuses ; qu'ils sont plus doux que le miel, que le rayon de miel le plus excellent, et d'ajouter, que ceux qui les gardent y trouveront une grande récompense (Psaume 18, 11-12). Qu’entends-je, ô mon Dieu ! Vous promettez une récompense à ceux qui garderont des commandements plus aimables que l'or, et plus doux que le miel ! Oui, Vous leur promettez, c'est votre apôtre St. Jacques qui nous l'assure (Jc 1, 12) une récompense, et des plus magnifiques, qui est la couronne de vie que Vous avez promise à ceux qui Vous aiment. Et que faut-il entendre par cette couronne de vie ? C'est, comme l'enseigne St. Paul d'après Isaïe (1 Cor 2, 9 et Is 64) le plus grand bien que nous puissions penser ou désirer. Car, nous dit-il, l'œil n'a point vu, l'oreille n'a point entendu, et le cœur de l'homme n'a jamais connu ce que Dieu a préparé pour ceux qui L'aiment. C'est vraiment, ô mon Dieu ! Une grande récompense que celle qui est attachée à l'observation de vos Commandements. Non seulement il est utile à l'homme qui obéit et nullement à Dieu qui commande, d'observer ce premier commandement, qui est le plus grand de tous, mais encore les autres, destinés à perfectionner l'homme, à l'orner, à l'instruire, à l'illustrer, à le rendre bon et heureux. Soyez donc assez sage pour comprendre que Dieu vous a créée pour un bonheur éternel, que c'est là votre fin, votre centre, le trésor de votre cœur. En parvenant à cette fin vous serez heureuse, et malheureuse si vous vous en écartez. Regardez donc comme vraiment avantageux pour vous, tout ce qui conduit à cette fin ; et comme vraiment pernicieux tout ce qui vous en éloigne. Le sage doit rester indifférent pour la prospérité et l'adversité, pour les richesses et la pauvreté, pour la santé et la maladie, pour les honneurs et l'ignominie, pour la vie et pour la mort, considérées en elles-mêmes ; mais si ces choses contribuent à la Gloire de Dieu et à la félicité éternelle, elles sont bonnes et désirables ; comme elles sont un mal qu'il faut fuir dès qu'elles sont un obstacle au salut. Ainsi-soit-il. »

Saint Robert Bellarmin (1542-1621) - « l'Echelle du Ciel » (Premier degré : Considération de l’homme)

Robert-Bellarmin.jpg

Voir également de Saint Robert Bellarmin :
« Saint Robert Bellarmin » d’après la Catéchèse de Benoît XVI
La Prière de Saint Robert Bellarmin « Élevez donc, ô mon âme, vos yeux au ciel »
La Prière de Saint Robert Bellarmin « Ô mon âme, n’appelez personne votre père sur la terre car vous n'avez qu'un seul Père qui est dans les cieux »
La Prière de Saint Robert Bellarmin « Ô mon âme, vous devez détester le péché par-dessus tout »
La Prière de Saint Roberto Bellarmino « Ô mon âme, ne ressemblez pas à ceux qui confessent Dieu de bouche et Le nient par leurs actions »
La Prière de Saint Roberto Bellarmino « Ô mon Père, donnez-moi de cette eau qui purifie toutes mes souillures »
La Prière de Mgr Robert Bellarmin « Ô Seigneur, qui êtes Suave, Doux et rempli de Miséricorde »
La Prière de Roberto Bellarmino « Ô mon Dieu, je Vous cherche sérieusement et de tout mon cœur »