La Prière de Saint Zénon de Vérone « Ô charité, il ne possède rien, celui qui ne te possède pas » :

« Ô charité, il ne possède rien, celui qui ne te possède pas. C'est toi qui as été assez forte pour unir Dieu à l'homme. Un peu amoindri, c'est toi qui l'as fait pèlerin loin de l'immensité de sa majesté. C'est toi qui l'as attaché pendant neuf mois dans la prison virginale. C'est toi qui en Marie as rétabli Ève ; c'est toi qui dans le Christ as renouvelé Adam. C'est toi qui as préparé la croix pour sauver le monde perdu. C'est toi qui as évacué la mort en enseignant à Dieu la mort. C'est toi qui tiens l'âme du peuple céleste quand tu disposes la paix, gardes la foi, embrasses l'innocence, cultives la prudence, aimes la patience et montres l'espérance. Tu prends des hommes différents de mœurs, d'âges et de fortunes - seule la nature leur est commune - et tu fais d'eux un seul corps, un seul esprit. Tu aimes tes propres ennemis au point que nul ne puisse les discerner de ceux qui te sont chers. En toi se rejoignent les mystères : ceux du ciel et ceux de l'homme. Tu es la garde des mystères divins : dans le Père tu commandes, dans le Fils tu t'obéis à toi-même, dans l'Esprit Saint tu exultes. Étant une dans les trois Personnes, tu ne souffres aucune division. Nulle querelle de la mesquinerie humaine ne t'émeut. De la source du Père, tu te répands tout entière dans le Fils, et ainsi répandue, tu ne t'éloignes cependant pas. C'est à juste titre qu'on t'appelle Dieu, car toi seule es moteur de la puissante vie trinitaire ».
Ainsi soit-il.


Saint Zénon de Vérone (300-371) - Traité 2, 9, traduction du lectionnaire pour chaque jour de l'année, II, Solesmes / Cerf 2005, p.541-542


Voir également de Saint Zénon de Vérone :
La Prière de Saint Zénon de Vérone « Ô charité, il ne possède rien, celui qui ne te possède pas »
La Prière de Saint Zénon de Vérone « Ô Charité, que tu es bonne, riche et puissante ! »