La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Ô Seigneur, Vous qui n'avez point abhorré les femmes » :

« Lorsque Vous êtes passé sur la terre, Vous n'avez point, ô Seigneur de mon âme, abhorré les femmes ; Vous leur avez, au contraire, toujours accordé Vos faveurs avec beaucoup de compassion. Et Vous avez trouvé en elles autant d'amour et plus de foi que chez les hommes. Car il y avait parmi elles Votre très sainte Mère... Serait-il vrai que Vous n'écouterez pas la demande si légitime que nous Vous adressons ? Pour moi, Seigneur, je ne puis le croire, en raison de votre Bonté et de votre Justice. Vous êtes un juste Juge, Vous, et non comme les juges de ce monde : étant fils d'Adam - car, en fin de compte, ce sont tous des hommes - il n'est vertu de femme qu'ils ne tiennent pour suspecte. Oui, j'en suis sûre, ô mon Roi, un jour viendra où l'on verra bien ce qu'ils valent tous. Ainsi soit-il. »

Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582)

Therese-d-Avila.jpg

La vie de la Grande Sainte Thérèse d'Avila :

Trois charismes dominent la vie de cette femme exceptionnelle : ceux de mystique, de fondatrice et de docteur de la vie spirituelle. Teresa de Ahumada naquit à Avila en 1515 au sein d'une famille appartenant à la « hidalguia », c'est-à-dire à la petite noblesse. Très marquée dès son enfance par le « tout » de Dieu et la relativité des choses du monde, elle vécut ensuite une adolescence quelque peu turbulente mais revint bientôt à ce qu'elle appelle joliment la « vérité de quand j'étais enfant ». A l'âge de vingt ans, elle entre au monastère des Carmélites de l'Incarnation dans sa ville natale où elle vit jusque vers 1555 l'existence d'une religieuse fervente, adonnée à l'oraison, mais pas encore celle d'une sainte livrée à Dieu sans réserve. A partir de cette date qui marque pour elle une étape de libération totale, elle connaît une « vie nouvelle », non plus la vie de Thérèse, mais celle de Dieu en Thérèse. Dès 1560, après la « vision de l'enfer », elle décide de fonder un monastère qui suivrait la Règle primitive sans aucune mitigation, afin de remédier aux grands malheurs du temps, en particulier à celui de la division des chrétiens. Fondé en 1562, le monastère de Saint-Joseph d'Avila est suivi, à partir de 1567, de nombreux autres. A cette date en effet, Thérèse prend conscience des besoins missionnaires de l'Eglise et comprend que l'extension de sa Réforme peut être un bon moyen d'y répondre. En 1568, le jeune frère Jean de la Croix inaugure dans « la petite étable de Bethléem » de Duruelo la vie des Carmes Déchaux, calquée sur celle des Carmélites de Thérèse, avec en plus l'exercice d'un apostolat direct auprès des populations avoisinantes. A la fin de sa vie, Thérèse connaît une grande « tempête d'épreuves » qui lui viennent en grande partie de ses frères en religion. Usée par la maladie et les voyages, elle meurt à Alba de Tormès en 1582, âgée de 67 ans. Proclamée Bienheureuse par le Pape Paul V en 1614, canonisée par Grégoire XV en 1622, Sainte Thérèse d'Avila a été la première femme, avec Sainte Catherine de Sienne, à recevoir le titre de « Docteur de l'Eglise » que le Pape Paul VI lui a conféré en 1970. Thérèse est l'un des plus grands écrivains de la langue espagnole. Ses livres qui ont été traduits en une vingtaine de langues lui ont mérité la qualification de « Mère des Spirituels ». Ils n'ont d'autre thème que celui de l'union à Dieu à laquelle tout homme est appelé, et de l'oraison, moyen privilégié pour y parvenir. Ils n'ont rien de commun avec des « traités » théoriques et savants, mais ressemblent bien plutôt à des lettres que Thérèse adresse personnellement à ses lecteurs et où elle emploie le ton de la confidence pour leur raconter les merveilles opérées en son âme par le Seigneur et les inviter à se livrer sans réserve à leur tour à l'action purificatrice de la Miséricorde divine. C'est la raison pour laquelle, malgré leur ancienneté, ils n'ont rien perdu de leur fraîcheur et de leur actualité.

Therese-d-Avila.jpg

Voir également de Sainte Thérèse d'Avila :
La « Catéchèse de Benoît XVI » sur Sainte Thérèse d'Avila
La « Vie de Sainte Thérèse d'Avila »
La « Prière à Saint Joseph pour demander des Vocations Religieuses » de Sainte Thérèse d'Avila
Les « Autres Prières à Saint Joseph » de Sainte Thérèse d’Avila
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Mon Père, vos délices sont d'être avec les enfants des hommes »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Ô Dieu de mon âme, comme nous sommes prompts à vous offenser »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Mon Dieu, je ne veux rien d'autre que Vous aimer »
La Prière de la Grande Sainte Thérèse de Jésus « Je suis à Vous, qu'ordonnez-vous qu'il soit fait de moi ? »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Seigneur, dans le silence de ce jour naissant, je viens Te demander la paix, la sagesse et la force »
Le Cantique à Saint Joseph de Sainte Thérèse d'Avila « Joseph, votre admirable vie se passa dans l'humilité »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Que rien ne te trouble… Dieu seul suffit ! »
La Prière du « Notre Père » commentée par Sainte Thérèse d'Avila
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Réjouis-toi, ô mon âme »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Le Seigneur ne nous demande que deux choses : l'amour de Dieu et l'amour du prochain »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Ô mon Seigneur et mon Dieu qui faites toute ma béatitude »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Qui m'écoute, sinon Vous, ô mon Père et mon Créateur ? »
La Prière de Sainte Thérèse de Jésus d'Avila « Ô mon Dieu, que voulez-Vous faire de moi ? »
La Prière de Sainte Thérèse de Jésus d'Avila « Délivre-moi, Seigneur, de toutes ces épreuves, ces chagrins, ces complications et devoirs de politesse »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Ô mon âme, considère la Sainte Trinité »
La Prière de Ste Thérèse d'Avila « Seigneur, donnez-moi un moyen de supporter cette vie »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila sur la Miséricorde de Dieu « Ô mon âme, bénissez à jamais un si grand Dieu ! »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila sur la Charité « Ô mon Père, aidez-moi à Vous abandonner pour aller servir mes frères dans la charité ! »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila sur la Patience « Ô mon Dieu, que le temps de ce bannissement est long »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Seigneur, que veux-Tu de moi ? »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila pour les blessés de l’Amour « Ô mon Dieu, guérissez les blessures que Vous nous faites avec les flèches de ce même Amour »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Ô mon Dieu, que j'ai attendu tard à m'enflammer du désir de Vous aimer »
La Prière de Santa Madre Teresa d'Avila « Ô mon Dieu, que puis-je faire pour mon Époux ? »
La Prière de Sainte Teresa d'Avila « Daignez, ô mon Dieu Miséricordieux, apporter un remède à tant de démence et d'aveuglement »
La Prière de Santa Teresa d'Avila « Ô mon Dieu, jusqu'à quand vivrai-je ainsi dans l'attente de Vous voir un jour ? »
La Prière sur l'excessive Bonté de Dieu de Sainte Thérèse d'Avila « Mon âme glorifie et loue le Seigneur ! »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Pour Vous aimer, Seigneur, ce qui me presse… »
La Prière pour les conversions de Sainte Thérèse d'Avila « Ô Seigneur mon Dieu, je Vous demande d'aimer ceux qui ne Vous aiment point »
La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Ô Seigneur, Vous qui n'avez point abhorré les femmes »