La Prière du R. P. Venturin de Bergame « Seigneur, rassasie-moi de Toi » :

« Seigneur Jésus-Christ, Toi qui es Pain et Vie, daigne me rassasier de Toi, au point que je n'aie plus faim de Toi. Daigne m'enivrer de Toi, au point que je n'aie plus soif de Toi. Garde Seigneur, garde mon âme, de peur que l'ombre de la terre ne la couvre et me sépare de Toi, le vrai Soleil de Justice. Très doux Jésus je suis faible et pécheur ; daigne m'aider à faire preuve d'une juste crainte de ta Main puissante. Et Toi, Dame très clémente, obtiens-moi d'être consacré à Ton service, d'être en tout temps à Tes ordres, de me tenir constamment l'esprit pur et le cœur dévot, à la disposition de Ta bonté. Ainsi soit-il ! »

Saint Venturin de Bergame (1304-1346)

Venturin-de-Bergame.jpg

Courte biographie de Saint Venturin de Bergame :
Après quelques années d'insouciance, Venturin se convertit et consacre sa vie à Dieu dans le silence, la solitude et une rigoureuse pauvreté. Dans sa prédication itinérante, il soulève les foules et entraîne de nombreuses conversions. Il organise un pèlerinage de pénitence à travers l'Italie et la France, et arrive à Avignon où Benoît XII, induit en erreur, le prend pour un illuminé dangereux et lui interdit de prêcher, de confesser et de retourner en Italie. Saint Venturin vivra ces huit années d'exil dans la paix intérieure. Clément VI lui rend la liberté et lui confie la prédication d'une croisade. Le départ a lieu en juin 1345. Tandis que l'armée hiverne, il prend les devants et arrive à Smyrne, assiégée par les Turcs. Le 28 mars 1346, il y meurt d'épuisement.