Communion-a-Genoux-et-sur-la-langue.jpg

La Prière de l’abbé de Sambucy « Ô Pain de Vie ! L'âme ravie trouve en Vous son bonheur » :

« Ô Pain de Vie !
Ô mon Sauveur !
L'âme ravie
Trouve en Vous son bonheur.

L'encens divin embaume cet asile ;
Des cieux ouverts ô chants mélodieux !
Mon cœur se tait et mon âme est tranquille :
La paix du ciel habite dans ces lieux.

Pour embellir le temple de mon âme,
Le Très-Haut daigne y fixer son séjour.
Je Le possède, Il m'inspire, Il m'enflamme,
Je L'ai trouvé, je L'aime sans retour.

Je Vous adore au dedans de moi-même,
Je Vous contemple à l'ombre de la foi,
Mon Dieu, mon tout, félicité suprême :
Je ne vis plus, mais Jésus vit en moi.

Ô saints transports ! vive et douce allégresse !
Chastes ardeurs, divins embrasements !
Ô plaisirs purs ! Délicieuse ivresse !
Mon cœur se perd en ces ravissements !

Que vous rendrai-je, ô Sauveur plein de charmes,
Pour tous les Dons que j'ai reçus de Vous ?
Prenez ce cœur, et recueillez ces larmes ;
C'est le tribut dont Vous êtes jaloux.

Tant qu'à la nuit une aurore nouvelle
Succédera pour ranimer le jour,
Je l'ai juré, je Vous serai fidèle,
Je Vous promets un immortel amour.

Ah ! Que ma langue immobile et glacée
En ce moment s'attache à mon palais,
Si, dans mon cœur, s'efface la pensée
De votre Amour comme de Vos bienfaits ».

Ainsi soit-il.


M. l’abbé de Sambucy (1771-1848) - « Recueil général de cantiques », pages 412-413, chez Sagnier et Bray, 1848


Voir également de M. l’abbé de Sambucy :
- La Prière de l’abbé Louis de Sambucy après la Communion « Ô Pain de Vie ! L'âme ravie trouve en Vous son bonheur »
- La Prière de l’abbé de Sambucy pour la rénovation des promesses du Baptême « Je viens, Mon Dieu, par un nouveau serment confirmer l'antique Alliance »