Priere-de-repentance.jpg

La Prière de M. l’abbé Simon-Joseph Pellegrin pour implorer la divine Miséricorde « Divin Jésus, daignez me pardonner » :

« Divin Jésus, daignez me pardonner,
A Vos genoux,
Je n'offenserai jamais plus Votre Bonté suprême,
Mes pleurs seront-ils superflus ?
Ma douleur est extrême, Divin Jésus.

Je suis pécheur, je suis un malheureux,
L'enfer pour moi n'est pas assez affreux !
Ma main Vous a percé le flanc :
Je vois un noir abyme, fermez cet effroyable étang
Venez noyer mon crime dans votre Sang.

Puisque ce Sang daigne couler pour moi ;
C'est à Lui seul à calmer mon effroi,
Entre Vos mains je mets mon sort ;
Soyez-moi favorable ;
Perdrai-je en m'éloignant du port,
Le prix inestimable de votre Mort.

Soyez sensible à mes gémissements,
Retirez-moi de mes égarements,
Trop faible à me porter au bien,
Ranimez mon audace, venez, servez-moi de soutien
Sans Votre sainte Grâce, je ne puis rien.

Infortuné, trop digne de périr,
C'est à Vous seul que je viens recourir
Soyez touché de mes malheurs,
Objet de votre haine, je dois éprouver Vos rigueurs
Mais verrez-Vous sans peine couler mes pleurs ?

De votre Amour j'entends la douce voix,
Je vais cueillir le fruit de votre Croix,
Vous m'entendez du haut des Cieux,
Je puis chanter victoire, Ah par votre Sang précieux
Le Séjour de la Gloire s'ouvre à mes yeux ».

Ainsi soit-il.


M. l’abbé Simon-Joseph Pellegrin (1663-1745) - « Cantiques Spirituels », pages 100-101, chez Dumesnil, 1767

Simon-Joseph-Pellegrin.jpg

Voir également de M. l’abbé Simon-Joseph Pellegrin :
- La Prière de l’abbé Pellegrin sur la Résurrection de Notre-Seigneur Jésus-Christ « Ô Vous, dont la Puissance en ce Jour me délivre »
- La Prière de l’abbé Pierre-Joseph Pellegrin à Notre-Dame « Reine des Cieux, après Dieu, je Vous aime par-dessus tout ce que l'on peut chérir »
- La Prière de l’abbé Pierre-Joseph Pellegrin à Saint Joseph « Peuples Chrétiens, venez louer un chaste époux fidèle »
- La Prière de M. l’abbé Simon-Joseph Pellegrin pour implorer la divine Miséricorde « Divin Jésus, daignez me pardonner »