La Prière de Saint Jérôme « Seigneur, j'ai péché contre Vous qui Seul êtes sans péché » :

«Vers Vous, Seigneur Jésus, vers Vous je jette un gémissement plein de larmes ; vers Vous, Seigneur Jésus, je pousse un grand cri des profondeurs de ma douleur ; vers Vous, Seigneur Jésus, je tiens mes yeux et mon cœur obstinément fixés. C'est à votre Miséricorde que je m'adresse, c'est à votre Bonté paternelle. Et ce que je Vous demande, c'est Votre crainte, c'est Votre amour, c'est l'intelligence et le désir de Dieu, c'est l'intelligence et le désir de tout ce qui peut Lui être agréable et de tout ce qui peut m'être nécessaire. Je souhaiterais haïr le démon et le péché ; je souhaiterais avoir la vraie pénitence ; je souhaiterais trouver un goût amer au mal que j'ai trouvé doux, et avoir le cœur déchiré par cette vanité même qui jusqu'à ce jour a fait la joie de mon corps. J'ai péché contre Vous, Seigneur, contre Vous qui Seul êtes sans péché. Puisque donc Vous avez si longtemps pardonné à un coupable, pardonnez aujourd'hui à un malheureux. Vous vous laisserez peut-être émouvoir par les abaissements, les gémissements et la douleur du pénitent, puisque Vous ne Vous êtes pas laissé irriter par l'obstination du pécheur. Ô prodigieuse Bonté, jetez un regard sur ce misérable que je suis ; ô Miséricorde universelle, contemplez cet impie. Comme un désespéré je me réfugie vers Vous ; comme un malade je cours au médecin. Sauvez-moi, Seigneur, puisque Vous avez laissé si longtemps le glaive de la vengeance suspendu sur ma tête et que votre Justice ne m'a point frappé. Mes crimes sont innombrables, je le sais ; mais l'abondance de vos Bénédictions les peut couvrir et effacer. Mes oreilles ne sont encore ouvertes qu'aux inutilités du monde : ouvrez-les à votre Parole. Mes yeux n'ont vu que les vanités du Démon : faites-y pénétrer votre Lumière. Le seul charme de la volupté m'a jusqu'à présent entrainé : que la pénitence désormais me serve d'aiguillon. Les vices m'ont abattu : que votre Force divine me relève et me permettre d'atteindre à la Vie. Mais il y a aussi des yeux dans mon cœur : ouvrez également ceux-là, Seigneur, afin que je voie le soleil de votre Vérité, afin que je fasse le discernement entre les prétendues douceurs auxquelles s'attachent les hommes en la brièveté de cette vie et les amertumes trop réelles qu'ils subissent dans les feux éternels. Car il y aura des peines éternelles pour punir le peu de durée de notre amour. Par les mérites et l'intercession de tous les Saints, faites, ô mon Dieu, que je Vous consacre mon âme et que je la fasse Vôtre par la sainteté de mes mœurs, la pureté de mes pensées, l'efficacité de mes actions, en m'éloignant du mal et en me tournant vers le bien, en condamnant le vice, en Vous craignant, en Vous désirant, en Vous servant, en Vous aimant, en aimant tous les hommes ; afin que je mérite, au Jour des dernières assises, d'être placé à Votre droite et d'être introduit dans la béatitude de votre Ciel ».

Ainsi soit-il.


Saint Jérôme (347-420)

Jerome.jpg

Voir également de Saint Jérôme :
La « Catéchèse de Benoît XVI sur Saint Jérôme »
La Prière à Saint Jérôme « Glorieux Saint Jérôme, Père et Docteur de l'Eglise »
La Prière de Saint Jérôme « Ô Mère de mon Dieu ! »
La Prière de Saint Jérôme « Ô Marie, lorsque mon âme sortira de mon corps, daignez venir à sa rencontre pour la recevoir »
La « veillée de Noël » de Saint Jérôme « Cher petit enfant, qu'êtes-Vous donc venu chercher sur cette terre ? »
L’Homélie de Saint Jérôme sur le Psaume 41 : « Action de grâce des nouveaux Baptisés » La Prière de St Jérôme pour les Agonisants « Ô Seigneur, Vos menaces me font trembler jusqu'au plus profond de mes entrailles »
La Prière de Saint Jérôme « Seigneur, j'ai péché contre Vous qui Seul êtes sans péché »