Vierge-Marie-5.jpg

La Prière de M. l'abbé Caillet « Ô Marie, nous avons bien le désir de Vous suivre dans le chemin de la perfection » :

« Nous avons examiné, ô notre Mère, vos suréminentes Vertus, avec admiration, avec amour, et aussi avec effroi. Puis, reportant les yeux sur nous, nous avons vu que nous n'avons, de ces Vertus, qu'une ébauche très grossière, et souvent même, déformée par le péché. Effacez donc ces tâches par Votre indulgente Bonté, et rendez cette ébauche moins imparfaite. Nous avons bien le désir de marcher sur Vos pas, et de Vous suivre dans le chemin de la perfection. Mais nous savons, par notre expérience, combien ce chemin est glissant, et sans doute que nous y ferons encore plus d'un faux pas. Étendez Votre bras, du haut du Ciel, ô Marie, pour nous soutenir quand nous sommes debout, pour nous relever, quand nous sommes en bas. Au milieu de nos périls, de nos misères, même de nos fautes, nous voulons avoir recours à Vous ; car Vous êtes notre Espérance et notre Force, pour tous les instants de notre pèlerinage, et surtout pour le dernier, le plus important, celui qui touche à l’Éternité. »

Ainsi soit-il.


Abbé Blaise Caillet (1800-1881) - « Vie de la Très-Sainte Vierge », pages 419-420, chez Dangien, 1876