La Prière après la Sainte Communion du Cardinal Bona « Je Vous bénis, Hôte aimable de mon âme qui reposez sur mon cœur » :

« Je Vous salue, Très-Doux Jésus, vrai Dieu et vrai homme, qui reposez sur mon cœur ; je Vous salue. Bénissez cet enfant d'Adam qui Vous invoque, et veuillez l'admettre aux délicieux embrassements de votre Amour. Salut, Mains vénérables, attachées pour moi à la Croix ! Salut, Pieds sacrés, percés de clous à cause de moi ! Salut, divin Côté, transpercé pour moi d'une lance ! Salut, Cœur Très-Miséricordieux, blessé d'amour pour un indigne pécheur tel que moi ... Cendre et poussière que je suis ! Je Vous salue, mon Seigneur et mon Dieu, véritablement présent dans mon âme ; je Vous adore, je Vous loue, je Vous bénis avec toute l'ardeur de mon âme. Que le Ciel et la terre Vous louent avec moi pour Vos innombrables et merveilleux Bienfaits. Vous m'avez aimé dès l'éternité, bien que Vous prévissiez qu'un jour je deviendrais votre ennemi. J'étais un enfant prodigue et Vous m'avez attendu ; j'étais dans l'iniquité et Vous m'avez justifié. Et tant d'amour ne suffirait pas pour me pénétrer envers Vous d'une brûlante tendresse ! Mais ce qui surpasse tout le reste, c'est que, par un excès d'ineffable charité, Vous m'avez préparé ce Banquet tout divin où Vous me donnez votre Chair pour aliment et votre Sang pour breuvage. Qui me séparera désormais de votre Amour ? Qui m'empêchera d'être intimement uni à Vous ? Car, Vous l'avez dit : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui ». Ô délicieuse Parole ! Vous en moi, et moi en Vous ! Oh ! Quelle Bonté ! Quel Amour ! Vous en moi, qui ne suis que misère et corruption, et moi en Vous, qui êtes le Bien suprême ! Je Vous bénis, Hôte aimable de mon âme, de ce que Vous avez institué le Sacrement de l'autel, et de ce que Vous avez voulu y demeurer avec nous jusqu'à la fin des siècles. Puissent tous les ordres des Esprits bienheureux Vous bénir eux-mêmes et célébrer avec moi, pour suppléer à ma faiblesse, Votre incomparable Bonté ! »

Ainsi soit-il.


Cardinal Jean Bona (1607-1674) - « Heures Catholiques d'Ars : prières d'un Serviteur de Dieu ou exercices de piété spécialement destinés aux pèlerins d'Ars », pages 124-125, chez H. Pélagaud et Roblot, 1875

Cardinal-Giovanni-Bona.jpg

Voir également du Cardinal Giovanni Bona :
La Prière du Cardinal Jean Bona à Saint Bernard de Clairvaux « Ô grand Saint Bernard, je vous ai suivi par-dessus tous comme mon maître »
La Prière du Cardinal Giovanni Bona avant de s’endormir « Faites-moi reposer, Très Doux Jésus, sur votre Cœur »
La Prière du Cardinal Bona « Recevez-moi, Seigneur, entre Vos bras que Vous étendîtes pour moi sur la Croix »
La Prière du Cardinal G. Bona avant le repas « Faites-moi la Grâce Seigneur de donner à mon âme une nourriture céleste comme Vous en donnez une terrestre à mon corps »
La Prière du Cardinal Jean Bona après le repas « Je Vous remercie, Seigneur, de m’avoir donné les viandes et les breuvages nécessaires pour soutenir mon corps »
La Prière du Cardinal Bona après la Sainte Communion « Je Vous bénis, Hôte aimable de mon âme qui reposez sur mon cœur »