Christ-sanglant.jpg

La Prière du Cardinal Bona devant les cruelles Blessures de Jésus-Christ « Ô mon Dieu, c’est pour Votre immense Amour pour les hommes » :

« Ah ! Ce qui imprime sur votre Chair sacrée ces cruelles Blessures, ce ne sont pas tant les clous acérés, le fer aigu de la lance, un peuple et des bourreaux en fureur, que Votre immense Amour pour les hommes. Ô mon Dieu, comment reconnaîtront-ils tant de Bienfaits ? Vous ne demandez point que les clous percent leurs mains et leurs pieds, qu'une couronne d’épines ensanglante leur tête ; que de cruels tourments déchirent leurs membres, qu’une lance ouvre leur cœur : Vous voulez seulement qu’ils se souviennent de vos Larmes, de votre Sang et de vos Plaies. Qu’y a-t-il de moins pénible, de moins laborieux que le souvenir ? Et c’est assez pour son Amour, ô mon âme, si tu conserves gravé en ton cœur le souvenir des tourments qui ont déchiré son Corps ! »

Ainsi soit-il.


Cardinal Jean Bona (1607-1674) – « Le Cœur de Jésus », Ascétisme et littérature d’après le R-P Eugène Desjardins, page 435, aux éditions Julien-Lanier, 1855

Cardinal-Giovanni-Bona.jpg

Voir également du Cardinal Giovanni Bona :
La Prière du Cardinal Jean Bona à Saint Bernard de Clairvaux « Ô grand Saint Bernard, je vous ai suivi par-dessus tous comme mon maître »
La Prière du Cardinal Giovanni Bona avant de s’endormir « Faites-moi reposer, Très Doux Jésus, sur votre Cœur »
La Prière du Cardinal Bona « Recevez-moi, Seigneur, entre Vos bras que Vous étendîtes pour moi sur la Croix »
La Prière du Cardinal G. Bona avant le repas « Faites-moi la Grâce Seigneur de donner à mon âme une nourriture céleste comme Vous en donnez une terrestre à mon corps »
La Prière du Cardinal Jean Bona après le repas « Je Vous remercie, Seigneur, de m’avoir donné les viandes et les breuvages nécessaires pour soutenir mon corps »
La Prière du Cardinal Bona après la Sainte Communion « Je Vous bénis, Hôte aimable de mon âme qui reposez sur mon cœur »
La Prière aux Saints Anges du Cardinal Bona « Anges du Seigneur, vous qui me défendez pendant ma vie »
La Prière du Cardinal Bona devant les cruelles Blessures de Jésus-Christ « Ô mon Dieu, c’est pour Votre immense Amour pour les hommes »