La Prière de Mgr Louis-Edouard Pie face aux mensonges « Ne voulant plus désormais entendre que Vous, ô mon Jésus » :

« Ô mon Dieu, faites-moi la grâce de mépriser de plus en plus toutes les productions de la terre, pour ne m’attacher qu’à votre Sainte Écriture qui, renfermant votre Pensée, renferme votre Cœur même. Les hommes du monde m’ont raconté leurs fables plus ou moins dorées, plus ou moins fondées ; mais ce n’est plus comme votre Loi, ô mon Dieu. J’ai ouvert parfois leurs prétendues histoires ; elles étaient pleines de mensonges et attristaient mon âme. J’ai feuilleté leur prétendue philosophie; elle était pleine de sophismes et elle eut dégradé mon intelligence. J’ai entrevu leur littérature, leurs poèmes et leurs romans ; ils étaient creux et vides de choses ; ils remplissaient l’esprit de chimères et portaient la corruption dans le cœur. En un mot, j’ai prêté l’oreille à toutes les folles productions du siècle; mais, rien de tout cela, Seigneur, n’était comme votre Loi, sed non ut Lex tua, comme votre Écriture toujours vraie, toujours sainte et sanctifiante. Et ne voulant plus désormais entendre que Vous, ô mon Jésus, je Vous ai fait cette demande, avec saint Augustin, de ne plus trouver de goût que dans vos Livres Saints, jusqu’à ce que Vous m’accordiez de lire à découvert, dans le Livre de Vie, qu’est votre Verbe éternel. Ainsi soit-il. »

Cardinal Louis-Edouard Pie (1815-1880)

Cardinal-Louis-Edouard-Pie.jpg

Voir également de Monseigneur Louis-Edouard Pie :
La Prière de Mgr Louis-Edouard Pie à Notre-Dame des Douleurs « Ô Vierge Marie, par la vertu de tant de Douleurs, faites que nous moissonnions enfin la joie dans le Royaume céleste ! »
La Prière de Mgr Louis-Edouard Pie face aux mensonges « Ne voulant plus désormais entendre que Vous, ô mon Jésus »