extreme-onction.jpg

La Prière du Cardinal L-A de Noailles « Puissé-je, ô mon Dieu, mourir tranquillement entre Vos bras » :

« Mon Dieu, Vous n'aviez point fait la mort : Vous destiniez l'immortalité à l'homme créé dans l'innocence, et Vous ne l'avez condamné à mourir que par un juste châtiment de son péché. Donnez-moi donc, Seigneur, l'horreur du péché, qui a fait entrer la mort dans le monde, et qui est la consommation de tous les maux. Faites que la pensée de la mort, pensée si amère pour celui qui met tout son bonheur dans les faux biens de la vie, me soit toujours présente pour m'en détacher, pour me faire vivre dans votre Amour et dans votre Crainte, pour me rendre humble et modéré dans la prospérité, patient et courageux dans l'affliction, vigilant sur moi-même, fidèle à la prière, appliqué aux bonnes œuvres, obéissant à vos Commandements. Vous avez voulu que le moment de ma mort me fût inconnu, et Vous m'avez averti qu'à l'heure où je n'y penserais pas, elle viendrait tout à coup me surprendre. Faites, ô mon Dieu, que je m'y prépare à toute heure, que je vive chaque jour comme si ce jour devait être le dernier pour moi, et que je prévienne par une séparation volontaire et un détachement chrétien de mes inclinations mauvaises ou trop humaines, la privation universelle par laquelle la mort me séparera de toutes choses. Ainsi préparé à la mort par une sainte vie, puissé-je, ô mon Dieu ! Mourir tranquillement entre Vos bras, de cette mort des Justes et des Saints du Seigneur, que l'Apôtre nous assure être précieuse devant Vous. Je Vous demande cette Grâce suprême et le Don de la persévérance finale, sans laquelle tout autre don nous serait inutile. Je Vous la demande par la divine Mort de Jésus-Christ, par Ses mérites infinis, par votre Bonté paternelle. Faites que je meure pénitent, humble, résigné à votre Volonté, détaché de ce monde, Vous offrant volontairement et de bon cœur le sacrifice de ma vie ; ayant pardonné et reçu le pardon, fortifié par vos Sacrements, nourri de Jésus-Christ, soutenu par les saintes Prières de l'Eglise, pénétré de foi, de confiance, et achevant dans mon cœur un acte d'ardente charité. Je ne crains point une telle mort, je la désire : accordez-la-moi, ô mon Dieu ! Envoyez-la quand Vous le voudrez ; et ne souffrez pas que ni la vie ni la mort puissent me séparer jamais de votre Amour, en Jésus-Christ Notre Seigneur. »

Ainsi soit-il.


Cardinal Louis-Antoine de Noailles (1651-1729)

Cardinal-Louis-Antoine-de-Noailles.jpg

Voir également du Cardinal de Noailles :
La Prière du Cardinal de Noailles pour s'exciter au désir du Ciel « Quand serai-je pour jamais réuni à Vous, ô mon Dieu ? »
La Prière du Cardinal de Noailles pour la conversion des pécheurs « Ô Dieu qui nous commandez de prier les uns pour les autres afin que nous soyons tous sauvés »
La Prière du Cardinal de Noailles avant de s’endormir « Mon Dieu, je Vous conjure de me préserver d'une mort soudaine »
La Prière du Cardinal L-A de Noailles « Puissé-je, ô mon Dieu, mourir tranquillement entre Vos bras »