Christ-Sacre-Coeur-vitrail.jpg

La Prière du Révérend Père François-Xavier Gautrelet « Pardon, Seigneur, de tous les péchés qui se sont commis contre Votre divine Majesté par les habitants de cette paroisse » :

« Divin Jésus, Sauveur de tous les hommes, prosternés devant Vous et pénétrés de la plus vive douleur à la pensée des outrages et des injures dont Vous êtes l'objet, nous venons Vous en témoigner notre regret et réparer autant qu'il est en nous les crimes de tant de malheureux pécheurs, et plus particulièrement ceux dont nous-mêmes nous nous reconnaissons coupables envers Votre adorable Cœur. Que n'avez-Vous pas fait, ô mon Sauveur, pour être aimé des hommes ? Pour eux Vous avez voulu naître petit enfant dans une crèche et vivre simple artisan dans un pauvre atelier. Pour eux Vous Vous êtes laissé déchirer de coups, couronner d'épines, attacher à une Croix ; pour eux, enfin, Vous avez versé jusqu'à la dernière goutte de votre Sang : et ce qui n’est pas moins admirable, par un dernier effort de votre Sagesse et de votre Amour, Vous avez trouvé le secret de rester avec nous dans ce lieu d'exil, afin d'y être notre consolation et notre défense, la lumière et la nourriture de nos âmes. Ô Dieu, que pouviez-Vous faire de plus ? Mais hélas ! Comment avons-nous répondu à tant de Bienfaits ? Insensibles à votre Amour, insensibles à vos Douleurs, nous n'avons payé Vos faveurs que par la plus monstrueuse ingratitude. Oui, les hommes ont oublié, méconnu, méprisé, outragé leur Bienfaiteur ; ils ont foulé aux pieds le Sang précieux versé pour leur Salut. Nous-mêmes, Seigneur, de combien d’infidélités ne sommes-nous pas coupables ? Combien de fois peut-être ces Lieux consacrés par votre Présence n'ont-ils pas été témoins de nos irrévérences ? Ô Dieu Sauveur, quel empressement avons-nous à Vous visiter ? Quelle ferveur apportons-nous à la Table Sainte ? Quel soin mettons-nous à assister à l'auguste Sacrifice de la Messe ? Mais, que dis- je, ce Temple sacré n’a-t-il jamais été le théâtre de plus grands désordres, et les saints anges présents autour de cet Autel ne pourraient-ils pas nous adresser de trop justes reproches ? Pardon, ô mon Dieu, de tous les attentats commis contre votre Majesté suprême. Pardon, ô Roi immortel des siècles, de toutes les insultes dont tant d’impies et de libertins se rendent coupables en venant Vous braver jusqu'au pied de Vos tabernacles. Pardon, ô Dieu de Sainteté, de tant de profanations, de tant de communions sacrilèges, dignes de l'horreur et de l'exécration de tous les siècles. Pardon, ô divin Sauveur, qui ne savez qu’aimer et souffrir, pour tant d'amertumes dont nous abreuvons sans cesse Votre divin Cœur, par nos froideurs, notre tiédeur, notre vie sensuelle et immortifiée. Pardon, Seigneur, de tous les péchés qui se sont commis contre Votre divine Majesté par les habitants de cette paroisse. Que ne pouvons-nous laver de nos larmes les lieux où Vous avez été si indignement outragé ? Que ne nous est-il donné, ô Cœur adorable de Jésus, de Vous dédommager de l'oubli et de la criminelle indifférence de tant de lâches chrétiens ! Que n'avons-nous les cœurs de tous les hommes pour Vous les offrir et les immoler à votre Amour ! Ô Jésus ! Ô Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, oubliez nos ingratitudes, oubliez nos iniquités ; laissez encore une fois la voix de votre Sang parler en notre faveur : elle criera plus haut que la voix de nos crimes. S'il faut des victimes à votre Père éternel, présentez-Lui celles que Vous voyez prosternées à Vos pieds. Puisse, ô Jésus, ce désir de Vos enfants désarmer la colère divine si justement appesantie sur nous, et nous réconcilier avec le Ciel par un sincère retour à la Religion ! Ô le Meilleur des maîtres, daignez bénir toute cette Paroisse ; bénissez les parents et les enfants ; bénissez le Pasteur et le troupeau. Pardonnez-nous les péchés dont nous nous sommes rendus coupables ; accordez-nous la Grâce de Vous garder une inviolable fidélité ; protégez-nous à l'heure de notre mort et ouvrez-nous les portes du Paradis pour y régner éternellement avec Vous ».

Ainsi soit-il.


R. P. François-Xavier Gautrelet (1807-1886) – « Nouveau Mois du Sacré-Cœur de Jésus » ou « Les Trente-trois années de la Vie du divin Sauveur », p. 308-312, Chez J. C. Pélagaud et Cie (1857)


Voir également du R. P. François-Xavier Gautrelet :
- « L’Acte de Consécration au Sacré-Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie » du R. P. François-Xavier Gautrelet
- La Prière du R. P. Gautrelet « Seigneur : Amen, je suis heureux »
- La Prière du Père Gautrelet avant de partir en Mission d’évangélisation « Ô Jésus, soyez au milieu de nous unis par une même prière »
- La Prière de F.-X. Gautrelet « Ô Jésus, apprenez-moi à imiter Votre adorable Cœur »
- La Prière de François-Xavier Gautrelet pour les personnes religieuses « Ô mon adorable Jésus, resserrez davantage les nœuds sacrés qui m'enchaînent à Vous »
- La Prière du Père François-Xavier Gautrelet contre les blasphèmes « Accordez-moi, ô mon Dieu, le pardon que je Vous demande pour tant de catholiques ingrats qui profanent le Sacrement de votre Amour »
- La Prière devant le Saint-Sacrement du Père François-Xavier Gautrelet « Ô Dieu, traitez-nous selon Votre infinie Miséricorde »
- La Prière de Consécration au Saint Cœur de Marie du Père François-Xavier Gautrelet « Ô Cœur Très Saint de Marie toujours Vierge et Immaculée »
- La Prière pour les Confrères absents du Père François-Xavier Gautrelet « Divin Jésus, Vous qui ne rejetez personne »
- La Prière de Réparation au Cœur de Marie du Père François-Xavier Gautrelet « Ô Mère de Dieu, je désire Vous marquer ma juste douleur de tant d'outrages »
- La Prière du Révérend Père François-Xavier Gautrelet « Pardon, Seigneur, de tous les péchés qui se sont commis contre Votre divine Majesté par les habitants de cette paroisse »