Saint-Sacrement-Basilique-Sacre-Coeur-Montmartre.jpg

La Prière du Père Griffet « Je crois Seigneur mais augmentez ma foi, suppléez à ce qui lui manque » :

« Je crois, ô mon Dieu ! Ma foi perce ces voiles ; elle écarte ces ombres qui Vous cachent à mes yeux. Je ne Vous demande pas, comme ce disciple incrédule, à voir et à toucher Vos plaies sacrées. Quand j'aurais porté mes mains dans leurs Traces profondes, je ne m'écrierais pas avec plus d'assurance aujourd'hui : Mon Seigneur et mon Dieu ! Non, je ne demande pas que de nouveaux miracles m'attestent votre Présence ; j'aime mieux conserver tout le mérite de ma foi ; j'aime mieux être de ceux qui croient sans avoir vu, et que Vous avez proclamés Bienheureux à cause de leur foi aveugle et soumise. Je crois, Seigneur ; mais augmentez ma foi, suppléez à ce qui lui manque. Elle est ferme et sincère : rendez-la vive et pénétrante. Elle soumet mon esprit : faites qu'elle frappe et touche mon cœur. Donnez-moi ces yeux du cœur éclairés par la foi, dont parle Saint Paul ; cette foi sans bornes comme Votre immensité ; cette foi dont le respect va jusqu'au saisissement, et qui, du plus loin qu'elle aperçoit le Corps de son Dieu, troublée, interdite, éperdue, s'écrie avec saint Pierre : « Retirez-Vous de moi, Seigneur, car je ne suis qu'un homme » et un homme pécheur. Donnez-moi cette foi que Votre grandeur effraie, mais que Votre bonté rassure ; cette foi timide qui Vous craint, cette foi respectueuse qui Vous adore, cette foi ardente qui nous unit à Vous, cette foi généreuse qui nous immole avec Vous. Ah ! Si j'en étais rempli, quels seraient mes sentiments en m'approchant de Vos saints Tabernacles ! Un saint et religieux tremblement saisirait mon âme ; toute préoccupation de la terre s'éloignerait de moi ; mon cœur serait comme absorbé, anéanti dans cette pensée : je suis en Présence de mon Dieu ! »

Ainsi soit-il.


Révérend Père Henri Griffet (1698-1771)


Voir également du Révérend Père Henri Griffet :
La Prière du Père Griffet « Je crois Seigneur mais augmentez ma foi, suppléez à ce qui lui manque »
La Prière du R. Père Griffet « Ô Dieu Tout-Puissant, ce jour qui commence est un Don de votre Miséricorde »