Christ-1.jpg

La Prière du Père Jacques Alvarez de Paz « Ô Sauveur des hommes, Christ Jésus, ouvrez-moi, je Vous en prie, Votre très saint Cœur » :

« Ô Sauveur des hommes, Christ Jésus, dont l'œuvre est notre rédemption, dont la connaissance est le commencement de notre salut, dont l'imitation est toute la perfection, ouvrez-moi, je Vous en prie, Votre très saint Cœur, porte de la vie et source d'eau vive, afin que par là j'arrive à Vous connaître, et que là je boive les eaux de la véritable vertu, qui étanchent toute soif des biens temporels. Vous avez dit : Le cœur de l'homme est tortueux et insondable, qui le connaîtra ? Moi, le Seigneur. Et moi je dis : Saint et pur est votre Cœur, mais impénétrable, et qui Le connaîtra ? Vous, Seigneur et, pour une part, celui à qui Vous voudrez bien le révéler. Ouvrez donc mes yeux, illuminez-les, pour que je voie la perfection de votre Cœur, pour que je tâche, en imitant Vos perfections, à rejeter les immortifications de mon cœur ; pour que je repousse sans cesse ce qui n'est pas Vous, ce que Vous ne voulez pas, ce que Vous n'aimez pas, et pour que je Vous recherche avec soin, Vous tout seul, ce que Vous voulez, ce que Vous aimez, dans la mesure où Vous me commandez ou me conseillez de l'aimer. Ainsi soit-il. »

Père Jacques Alvarez de Paz (1560-1620)