Christ-sanglant.jpg

La Prière pendant la Sainte Messe du Vénérable Père Thomas de Jésus « Ô mon Sauveur, Vous m'aimez jusqu'à vouloir Vous donner à moi » :

« Ô mon adorable Sauveur, mon aimable Jésus, je désire de ne faire avec Vous qu'une seule et même Victime ! Vous m'avez racheté à un si grand prix ! Que ce ne soit pas en vain ; daignez achever Votre ouvrage. Lavez-moi, purifiez-moi si parfaitement dans Votre précieux Sang, que je sois très-agréable à Vos yeux. Je Vous offre ce Sacrifice pour les mêmes fins pour lesquelles Vous l'offrez ; c'est pour honorer Dieu et Le remercier de ses Bienfaits, pour L'apaiser, et obtenir les Dons précieux de la Grâce et de la Gloire. Remplissez mon cœur de tous les sentiments qui ont été dans le Vôtre. Ah ! Malheureux, qu'ai-je fait en consentant à pécher ? A qui ai-je refusé d'obéir ? Contre qui me suis-je révolté ? A quels biens ai-je renoncé ? Qu'ai-je mérité ? Ô mon Dieu, comment ai-je pu me déterminer à pécher contre Vous et en votre Présence ? C'est uniquement par ma faute que j'ai péché si souvent et de tant de manières. Pardon, Seigneur, je ne veux point cesser de Vous demander pardon. Je voudrais mourir de douleur de Vous avoir offensé. Vierge Sainte, Anges et Saints du Ciel, j'implore votre Intercession ; priez pour un enfant prodigue, qui ne veut point cesser de dire à Dieu : « Mon Père, j'ai péché ». Seigneur, ne cessez point de me regarder dans votre Bonté ; tenez-moi bien, de peur que je ne Vous trahisse. Soyez toujours avec moi. Soyez toujours dans ma mémoire, afin que je n'oublie point vos Bienfaits. Soyez toujours dans mon esprit, afin que je fasse mes délices de méditer vos Perfections et Votre divine Loi. Soyez toujours dans mon cœur, afin qu'il ne cesse point de Vous dire : « Je Vous aime ». Mon Dieu, Vous avez parlé à nos pères par Vos prophètes, parlez-nous par votre Fils. Que toutes les créatures se taisent, que Jésus seul me parle. Ô mon Sauveur, Vous avez les Paroles de la Vie éternelle ; parlez, mon divin Maître, je Vous écouterai, je Vous obéirai, mon cœur est prêt ! Dieu trois fois Saint, purifiez mon misérable cœur que le péché a souillé. Que voulez-Vous que je fasse pour obtenir la pureté que j'avais en sortant des fonts sacrés ? Créez en moi un cœur pur, je Vous demande cette Grâce, afin d'être très-agréable à Vos yeux. Ô mon Sauveur, Vous êtes mon Maître et mon Modèle. Votre Evangile sera toujours ma règle. Je ne veux point cesser de m'humilier, de me mortifier, et je m'efforcerai de Vous imiter. Mon cœur Vous dira souvent que je Vous aime, et c'est Vous que j'aimerai dans mes frères. Ne permettez point que cet amour soit stérile. Je crois tout ce que l'Eglise Catholique enseigne, parce que Vous L'avez établie la Colonne de la Vérité. Que je m'estimerais heureux de verser tout mon sang pour la foi ! Je Vous demande pardon de ce que ma foi a été infructueuse, de ce que je n'ai point vécu conformément à ma foi, de ce que j'ai fait si souvent des œuvres que la foi condamne. Faites que je vive de la foi. Je Vous offre, ô mon Dieu, avec Jésus-Christ mon Sauveur, un sacrifice qui Vous est nécessairement agréable en lui-même ; je désire Vous l'offrir d'une manière qui Vous honore, qui acquitte tout ce que je dois à votre Bonté et à votre Justice, et qui attire sur moi l'abondance de vos Grâces. Je m'offre entièrement à Vous de tout mon cœur, parce que je Vous aime. Daignez agréer l'offrande que je Vous fais de mon corps et de mon âme, de tous mes biens, de tout ce qui m'est cher ; de ma liberté, de ma santé et de ma vie ; de ma mémoire, de mon entendement, de ma volonté. Je voudrais pouvoir Vous réitérer à chaque instant cette offrande. Je ne veux penser, parler et agir que pour votre Gloire. Je ne veux respirer que pour votre Amour. Si j'ai votre Amour, je suis assez riche. Vous voulez être tout à moi, faites que je sois tout à Vous. Lavez-moi, purifiez-moi dans Votre précieux Sang, et quand je serai pur, purifiez-moi toujours de plus en plus. Ô mon Dieu, qu'il est raisonnable, juste et avantageux de Vous remercier sans cesse, c'est de Vous que j'ai tout reçu ; de Vous aimer avec toute l'ardeur dont mon cœur est capable, Vous êtes l’Être infiniment aimable par Vos perfections ; de Vous adorer, Vous êtes mon souverain Seigneur. Saint, Saint, Saint, Seigneur, que Vous êtes Saint ! Quand me sera-t-il donné de chanter éternellement dans le Ciel, avec les esprits célestes, un cantique en l'honneur de votre Sainteté ! Agréez, ô mon Dieu, les vœux que je forme pour l'Eglise Catholique, qui est si horriblement persécutée. Souvenez-Vous de tous ceux qui en sont membres. Ô Jésus, qui voulez Vous immoler de nouveau pour nous, descendez sur cet Autel, afin de rendre pour nous à Dieu des hommages qui Lui soient agréables. Ô mon Jésus, venez, rendez Vous à nos désirs, ne différez pas. Seigneur tout-Puissant, Vous qui êtes mon Père, et qui m'avez créé pour le Ciel, jetez un regard sur Jésus-Christ votre Fils et mon Sauveur, qui est pour mon amour dans cette Hostie. Ayez pitié de moi et de tous les autres pécheurs pour qui mon divin Rédempteur a voulu mourir, et qui veut acquitter tant de dettes que j'ai contractées envers Vous. Daignez m'appliquer, ô mon Dieu, les fruits de Votre douloureuse Passion, les Mérites de Votre sainte Mort. Que votre Âme me sanctifie. Que votre Cœur m'embrase. Que votre Sang m'enivre. Que l’Eau qui sortit de Votre côté, ouvert par une lance, me purifie. Que les douleurs que Vous endurâtes me fortifient. Cachez moi dans Vos plaies, ne permettez point qu'il y ait quelque chose qui soit capable de me séparer de Vous. Accordez aux âmes qui souffrent dans le purgatoire la délivrance de leurs peines et l'entrée dans votre Royaume. Je désire ardemment tout ce que Vous m'avez dit de demander à Dieu. Ô aimable Jésus, qui avez souffert, qui êtes mort, et qui êtes ici pour moi en qualité de Victime, ayez pitié de moi ; effacez mes iniquités, rendez-moi agréable à Dieu. Vous m'aimez, ô mon Sauveur, Vous m'aimez jusqu'à vouloir Vous donner à moi. Quoi ! Vous à moi ! N'y a-t-il pas une distance infinie entre Vous et moi ? Seigneur, Vous seul méritez bien le Nom de Seigneur. Non, je ne suis pas digne de Vous recevoir. Eh ! Quelle créature pourrait être parfaitement digne de recevoir un Dieu si Saint ! Hélas, je ne suis qu'une créature pécheresse, et Vous haïssez le péché infiniment ! Mais Vous êtes tout-Puissant, parlez ; d'une Parole Vous pouvez me purifier, et faire de mon cœur, qui a été si souillé, un cœur pur, capable de devenir le lieu de Vos délices. Dites-moi : « Je vous aime, Je suis votre Salut ». Dites-moi d'aller à Vous, et que votre Amour me conduise à Vos pieds. Je crois en Vous, parce que Vous êtes la Vérité même. J'espère en Vous, parce que Vous êtes la souveraine Bonté. Je Vous aime, parce que Vous êtes l'infinie Beauté. Je me repens de mes péchés, parce que Vous êtes la suprême Majesté. Je suis et je veux être toujours tout à Vous ; donnez-Vous à moi et faites que je Vous vois, que je Vous aime et que je Vous possède pendant l'éternité. Ô mon Jésus, je suis tout à Vous, et Vous êtes tout à moi ; Vous êtes le Dieu de mon cœur ; Vous êtes mon Dieu et mon Tout ; Vous m'êtes toutes choses ! Vous me suffisez, je ne veux que Vous. Je ne désire plus que d'accomplir votre Volonté pour Vous plaire, que de Vous louer et de Vous glorifier par toutes mes œuvres ; que d'être dans le Ciel, afin d'être dans l'impossibilité de Vous offenser, et dans l'heureuse nécessité de Vous aimer parfaitement et de Vous posséder pleinement. Je consens de demeurer encore dans ce corps de mort, puisque telle est votre Volonté, mais faites que je croisse à chaque instant dans votre Amour ; faites que le principe de tous les mouvements de mes yeux, de mes pieds, de mes mains et de mon cœur soit votre Amour. Que ne puis-je mourir d'amour pour Vous ? Accordez-moi de vivre de votre Amour, et de jouir de Vous dans le Ciel, à l'instant même que mon âme, affranchie des liens qui la retiennent captive dans ce corps de péché, sortira de ce lieu d'exil. Bénissez-moi, Seigneur ; daignez me favoriser de toutes les Bénédictions du Ciel. Ô Jésus, Lumière incréée, éclairez-moi ! Faites que je Vous connaisse et que je me connaisse ; que je connaisse Vos perfections, Vos bienfaits, Votre charité, et que je connaisse mes misères, mes obligations et les moyens de les bien remplir. Donnez-moi l'esprit des enfants de Dieu, qui est un esprit d'amour. Je veux vivre dans le recueillement, veiller continuellement sur moi-même, et accomplir tous mes devoirs pour votre Gloire et par amour. Je ne veux penser, parler et agir, vivre, souffrir et mourir, que pour votre Amour. Comblez-moi de vos Grâces, afin que je Vous bénisse en tous lieux, en tout temps, et de tout ; que je ne mette mes complaisances qu'en Vous ; que je ne respire que Votre divin Amour ».

Ainsi soit-il.


Père Thomas de Jésus (1529-1582) - « Les Souffrances de Notre-Seigneur Jésus-Christ pendant sa Passion », Tome II, « Entretien pendant la Sainte Messe », L. Lefort imprimeur-libraire (1859)


Voir également du Père Thomas de Jésus :
- La Prière du P Thomas de Jésus « Non, Seigneur, la crainte de la mort ne me séparera pas de Vous »
- La Prière du Père Thomas de Jésus « Je Vous rends mille Grâces, ô Source de tous les biens ! »
- La Prière de Thomas de Jésus pour le Vendredi Saint « Ô Père éternel, par les Mains de Votre divin Fils attachées à la Croix, recevez-moi dans Vos mains adorables »
- La Prière de Tomé de Andrade « Ô Très Sainte Mère de Dieu qui avec une extrême douleur avez vu mourir Celui à qui Vous aviez donné la vie »
- La Prière de Fr. Thomas de Jésus « Vous aimez, ô aimable Sauveur, et Vous n'êtes point aimé »
- La Prière du P. Thomas de Jésus sur la Parole de Dieu « Ô Jésus, Lumière incréée, éclairez-moi ! »
- La Prière du P. Thomas de Jésus sur la Charité « Je n'ai qu'un seul regret, ô mon Sauveur, c'est d'avoir vécu si longtemps sans Vous aimer »
- La Prière du P. Thomas de Jésus avant la Sainte Communion « Non, je ne suis pas digne de Vous recevoir »
- La Prière du Vénérable Thomas de Jésus à Jésus mourant sur la Croix « Ô mon Jésus, que je sente les douleurs cruelles que Vous souffrez lorsqu'on Vous élève sur cette Croix »
- La Prière du Vénérable Père Thomas de Jésus « Ô puissante Reine du Ciel, secourez-moi, assistez un ingrat qui est indigne de tout bien »
- La Prière pendant la Sainte Messe du Vénérable Père Thomas de Jésus « Ô mon Sauveur, Vous m'aimez jusqu'à vouloir Vous donner à moi »