Coeur-de-Jesus-enfant.png

La Prière du Pape Urbain VIII « Ô ma Reine, je Te conjure d'enlever de mon cœur toute affection terrestre » :

« Loin de moi la fabuleuse lyre d'Amphion et d'Orphée ; ma main veut aujourd'hui, noble Fils de Jessé, chanter sur ta lyre une hymne agréable au Ciel. Mais qui pourra délier ma langue, et me donner des accents dignes de lui ? Autrefois, un feu visible purifia les lèvres d'Isaïe ; à présent que j'invoque ton Nom, Reine du séjour empyrée, je Te conjure d'enlever de mon cœur toute affection terrestre, de lui obtenir l'invisible ardeur du divin Esprit, pour qu'elle me remplisse de sublimes pensées, qu'elle ouvre mes lèvres, qu'elle les purifie, qu'elle les rende habiles à publier partout la Grandeur de ta Gloire ».

Ainsi soit-il.


Pape Urbain VIII (1568-1644)

Urbain-VIII.jpg

Voir également du Pape Urbain VIII :
La Prière d’Urbain VIII « Ô Mère de Dieu, qui par Ta souveraine Puissance, guéris toute maladie »
La Prière du Pape Urbain VIII à Marie « Essuie Tes pleurs, ô Vierge, le Ciel n'est pas toujours obscurci »
La Prière du Pape Urbain VIII « Ô ma Reine, je Te conjure d'enlever de mon cœur toute affection terrestre »