Notre-Dame-des-7-Douleurs-1.png

La Prière du Pape Urbain VIII « Ô Marie, choisie dès l'éternité et conçue sans tâche originelle » :

« Ô Marie, Tu fus choisie dès l'éternité, et conçue sans tâche originelle. La piété, l'humilité et l'innocence, l'espérance, la foi et une fervente charité Te furent données par l'éternelle Sagesse. Voilà pourquoi naît de ton sein le Verbe incarné par qui brillent les étoiles, par qui se meut le ciel ; pourquoi maintenant, exposé au froid, Il gît sur un peu de paille, enveloppé dans des langes, pendant que, avec leur éclat, les envoyés des cieux transforment pour Lui les ténèbres en lumière. Oh ! Lorsque vinrent de l'Orient les trois rois qui avaient pour guide, en leur route, le rayon de l'astre nouveau, de quelle joie suave fut rempli ton Cœur ! Oh ! Lorsque Tes bras posèrent l'Enfant aux bras de Siméon, et que le vieillard, à l'aspect de celui qui accomplissait les oracles, désira de mourir, combien Ta joie s'accrut dans Ton âme ! Au sein de la détresse et de la pauvreté, rien ne Te fut pénible. En face des ordres d'un roi, Tu appréhendes bien la mort pour ton Fils, et pour Toi un extrême danger ; mais un ange, descendu des cieux, vient tout conduire et Vous montrer une voie de salut. Celui dont la puissance n'a d'autres bornes que celles que lui assigne sa volonté, Te défend de fuir en Egypte avec ton Fils, tant que le cruel Hérode se réjouit de voir ruisseler le sang innocent de ses jeunes victimes. Oh ! Ce sont là les premiers amis qui Te font connaître quel glaive, un jour, doit transpercer Ton âme ».

Ainsi soit-il.


Pape Urbain VIII (1568-1644)

Urbain-VIII.jpg

Voir également du Pape Urbain VIII :
La Prière d’Urbain VIII « Ô Mère de Dieu, qui par Ta souveraine Puissance, guéris toute maladie »
La Prière du Pape Urbain VIII à Marie « Essuie Tes pleurs, ô Vierge, le Ciel n'est pas toujours obscurci »
La Prière du Pape Urbain VIII « Ô ma Reine, je Te conjure d'enlever de mon cœur toute affection terrestre »
La Prière du Pape Urbain VIII sur l’Annonciation « Ô Vierge Royale, Tu te confesses l'humble servante du Seigneur »
La Prière du Pape Urbain VIII « Ô Marie, il n'est rien le faible son de ma lyre pour célébrer Ta louange »
La Prière à La Très Sainte Vierge Marie du Pape Urbain VIII « Ô Marie, choisie dès l'éternité et conçue sans tâche originelle »