Dieu-de-la-terre-et-du-Ciel.jpg

La Prière du « Pater de la jardinière » de M. l’Abbé de La Hogue :

Notre Père qui êtes aux Cieux
Que je suis heureuse, ô mon Dieu, d’avoir le bonheur de Vous avoir pour Père, et que j’ai de joie de songer que le Ciel doit être un jour ma demeure ! Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, de ne point dégénérer de la qualité de Votre enfant ; ne permettez pas que je fasse rien qui me prive d’un si grand bonheur.
Que votre Nom soit sanctifié
Mon Dieu, je ne suis qu’une pauvre femme, et par conséquent hors d'état par moi-même de pouvoir sanctifier Votre saint Nom ; mais je désire de tout mon cœur qu’Il soit sanctifié par toute la terre.
Que votre Règne arrive
Je désire, ô mon Dieu, que Vous régniez dès à présent dans mon cœur par votre Grâce, afin que je puisse régner éternellement avec Vous dans votre Gloire.
Que votre Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel
Mon Dieu, Vous m’avez condamnée à gagner ma vie par le travail de mes mains ; j‘accepte, Seigneur, cette heureuse condition, et je ne voudrais pas la changer en une autre contre Votre adorable Volonté.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien
Mon Dieu, je demande trois sortes de pains : celui de Votre divine Parole, pour m'apprendre ce que je dois faire ; celui de la Sainte Eucharistie, qui fortifie mon âme ; et celui qui m’est nécessaire pour nourrir et sustenter mon corps ; et je promets, ô mon Dieu, après avoir pris ce qui me sera nécessaire, d’assister du reste ceux qui pourront en avoir besoin.
Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés
Seigneur, je sais que j’ai offensé plusieurs personnes : je leur en demande pardon de tout mon cœur ; mais pour ceux qui m’ont offensée, je leur pardonne. Je Vous prie, mon Dieu, de leur faire tout le bien que je me souhaite à moi-même.
Ne nous laissez pas succomber à la tentation
Seigneur, Vous voyez de combien d'ennemis je suis entourée, et qu’il m’est difficile, sans votre Grâce, de ne pas succomber à leurs suggestions : je Vous La demande de tout mon cœur.
Mais délivrez-nous du mal
Je Vous demande, ô mon Dieu, la Grâce de me délivrer du plus grand de tous les maux, qui est le péché, qui seul peut me faire perdre votre Grâce.
Ainsi soit-il.
Je Vous demande, ô mon Dieu, par ce mot l’accomplissement de toutes les demandes que je viens de Vous faire.


Abbé Louis Gilles de La Hogue (1740-1827) - « La Journée du Chrétien sanctifiée par la Prière et la Méditation », Chez Blaise Libraire, 1811, p. 293-294


Voir également de Monsieur l’Abbé Louis-Gilles de La Hogue :
La Prière de l’Abbé de La Hogue « Je viens Vous demander, ô mon Dieu, la Grâce d‘une bonne mort »
La Prière de l’Abbé Louis-Gilles de La Hogue « Ô mon Dieu, ayez pitié des âmes qui souffrent dans le purgatoire »
La Prière de M. l’Abbé de La Hogue pour nos parents « Seigneur, permettez-moi de Vous remercier des Grâces que Vous avez faites à mon père et à ma mère »
La Prière de M. l’Abbé L-G de La Hogue pour demander les douze Fruits du Saint-Esprit « Esprit-Saint, Amour éternel du Père et du Fils, daignez m’accorder le fruit de Charité »
La Prière à son Saint Patron de M. l’Abbé de La Hogue « Grand Saint (ou grande Sainte) dont j’ai l’honneur de porter le nom »
La Prière du « Pater de la jardinière » de M. l’Abbé de La Hogue