Dieu-Amour.jpg

La Prière du Révérend Père Antoine Franc « Vous venez, Seigneur, de me faire sentir ce doux effet de votre Miséricorde » :

« Beni soit Dieu, le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des Miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans nos peines ! Vous venez, Seigneur, de me faire sentir ce doux effet de votre Miséricorde : Vous m'avez exaucé, tandis que je Vous invoquais : au plus fort de la tribulation Vous avez dilaté mon cœur et avez rendu la sérénité à mon âme. Ainsi, Bonté souveraine, en usez-Vous à l'égard de ceux qui sont affligés et désolés : lorsque Vous paraissez Vous être éloigné d'eux, c'est alors que Vous en êtes plus près ; Vous Vous cachez à leurs yeux durant quelque temps, pour Vous montrer ensuite plus à découvert ; Vous faites semblant d'être endormi pendant la tempête ; mais Vous veillez pour lors plus que jamais sur Vos serviteurs, et après avoir éprouvé leur foi, Vous commandez aux vents, et le calme revient : il est revenu ce calme, ce doux calme ; il est revenu ! Votre visite, ô mon Dieu, a réjoui mon âme. Je suis rempli de consolation et comblé de joie, je sens au dedans de moi une paix que le monde ne saurait donner ; je goûte des douceurs toutes célestes : c'est assez, Seigneur, c'est assez, mon cœur est trop petit pour contenir tant de faveurs : Eh ! Comment pouvez-Vous les prodiguer de la sorte à une si vile et si ingrate créature ! Ô justes, qui craignez le Seigneur, et qui prenez part à sa Gloire ! Venez entendre les Merveilles, qu'Il a opérées dans mon âme, les tendres sentiments, les lumières extraordinaires, les douceurs ineffables qu'Il lui a communiquées. Que Vous êtes Bon, Dieu d'Israël ! Que Vous êtes Libéral ! Si Vous faites tant de faveurs à un pécheur comme moi, que sera-ce donc à l'égard de Vos serviteurs fidèles ; avec quelle effusion de cœur ne Vous découvrirez-Vous pas à eux ? Quel fleuve de paix et de joie ne ferez-Vous pas couler dans leur âme ? Peuples de la terre, rendez Gloire au Seigneur, publiez qu'Il est doux envers ceux qui Le servent, que sa Miséricorde est éternelle, et que sa Vérité subsistera jusqu’à la fin des siècles ».

Ainsi soit-il.


R. P. Antoine Franc (1669-1774) – « Méthode pratique pour converser avec Dieu », pages 460-462, chez les Frères Bruyset, 1741


Voir également du Révérend Père Antoine Franc :
- La Prière du matin du R. P. Antoine Franc « Courage, voilà le Seigneur qui t'appelle, lève-toi vite ! »
- La Prière du R. P. Antoine Franc « Je Vous prierai, mon Dieu, non pas simplement de bouche, mais d'esprit et de cœur »
- La Prière du Révérend Père Antoine Franc dans la souffrance « Sauvez-moi, mon Dieu, je suis perdu, si Vous ne venez au plus tôt à mon secours »
- La Prière d'action de grâce du Révérend Père Antoine Franc « Vous venez, Seigneur, de me faire sentir ce doux effet de votre Miséricorde »