La Prière du P. François Plouidy « Seigneur, quand je rencontre un de ceux que l'on appelle pauvres, exclus, marginaux…. » :

« Seigneur, quand je rencontre un de ceux que l'on appelle pauvres, exclus, marginaux…. Que jamais je ne voie en lui un « cas », mais quelqu'un à ton Image et à ta Ressemblance, qui a le droit d'être respecté comme moi. Que jamais mon regard ne sois fixé, sur son allure extérieure, son visage délabré, où ses vêtements sales… Mais que je rencontre quelqu'un que la vie, les événements, les hommes ont blessé. Que jamais plus ou moins consciemment, je ne le regarde de haut, comme quelqu'un d'inférieur à moi, comme quelqu'un à assister, comme quelqu'un dont on ne pourra rien tirer. Mais que je voie en lui un frère, et que nous parlions d'égal à égal. Que je ne sois pas naïf, prêt à tout croire, tout bénir, mais que je sois conscient qu'il a en lui, comme j'ai en moi, sa zone d'ombre, de méchanceté, de lâcheté, d'agressivité. Que jamais, même s'il a replongé, même s'il m'a déçu, même s'il m'a roulé, je ne dise : « il s'en sortira jamais ! » Et s'il me prend l'envie de le juger, que résonne en moi ta Parole : « Qui es-tu pour juger ? Que serais-tu si tu avais dû passer par où il est passé ? »

Ainsi soit-il.


Père François Plouidy

Francois-Plouidy.jpg

Voir également du Père François Plouidy :
La Prière du P. François Plouidy « Seigneur, quand je rencontre un de ceux que l'on appelle pauvres, exclus, marginaux…. »
La Prière du Père Plouidy « À ma fenêtre, je mettrai la petite bougie de la fraternité »