La Prière du Père Jacques Nouet « Ô Cœur divin, Cœur amoureux » :

« Ô Cœur divin, Cœur amoureux, Cœur tout consacré, donné, livré, dévoué à l'amour des hommes, je ne veux plus avoir de cœur que pour vous rendre un amour réciproque et me donner irrévocablement à vous. Ô blessure amoureuse d'où découlent l'eau et le sang pour le remède de toutes mes faiblesses, vous me blessez le cœur à la vue de tant de peines, de prodiges et de mystères. Divin côté, où le fer et l'amour ont fait une brèche si favorable, recevez mon cœur avec celui de Jésus. Vous êtes assez grand pour les loger tous deux, et même pour contenir tous les cœurs des hommes, sans qu'ils y soient à l'étroit. Mon Sauveur, vous ne méprisez pas un cœur contrit et humilié, je vous prie de briser le mien de douleur, afin de le faire entrer dans le vôtre, et que de deux cœurs il ne s'en fasse qu'un. Que si le mien ne vous semble pas assez pur, ôtez-le moi, s'il vous plaît, afin que je ne vive plus à moi-même ; donnez-m’en un nouveau, afin que je vive une vie nouvelle ; accordez-moi le vôtre, afin que je ne vive plus que pour vous. Ah ! Je ne veux plus rien aimer à l'égal de ce grand Cœur qui m'a aimé plus que la vie. Je le dis en la présence de la Majesté divine. Je le dis en la présence de la bienheureuse Vierge, qui n'eut jamais de Cœur que pour aimer le Cœur de son Fils. Je le dis en la présence de tous les saints, qui ne trouvent de délices ni de plaisirs que dans ce grand Cœur. Je dédie et consacre mon esprit, ma mémoire, ma volonté, mon âme et tout ce que je suis, à son honneur, et je renonce à tout ce qui peut m'en empêcher. Cœur de Jésus, Cœur adorable, Cœur le plus grand et le plus saint de tous les cœurs, je quitte tout pour vous, je donne tout pour vous, je ne fais plus d'état que de vous ; et comme vous êtes tout à moi, je veux être éternellement tout à vous. Ainsi soit-il. »

Père Jacques Nouet (1608-1680)



Voir également du Père Jacques Nouet :
La Prière du Père Jacques Nouet « Ô Cœur divin, Cœur amoureux »
La Prière du Père Jacques Nouet pour « Vouloir efficacement remédier aux dérèglements de nos mœurs »