Le Prophète Michée de Moréshèt fit cette Prière (Mi 7, 14-20) :

« Seigneur, avec ta houlette, sois le pasteur de ton peuple, du troupeau qui t’appartient, qui demeure isolé dans le maquis, entouré de vergers. Qu’il retrouve son pâturage à Bashane et Galaad, comme aux jours d’autrefois ! Comme aux jours où tu sortis d’Égypte, tu lui feras voir des merveilles ! Les nations verront, et elles seront confondues en dépit de toute leur puissance. Elles mettront la main sur leur bouche, leurs oreilles deviendront sourdes. Elles lécheront la poussière comme le serpent, comme les bêtes qui rampent sur la terre. Elles trembleront en sortant de leurs forteresses, elles viendront vers le Seigneur, notre Dieu, elles seront terrifiées, elles auront peur de toi. Qui est Dieu comme toi, pour enlever le crime, pour passer sur la révolte comme tu le fais à l’égard du reste, ton héritage : un Dieu qui ne s’obstine pas pour toujours dans sa colère mais se plaît à manifester sa faveur ? De nouveau, tu nous montreras ta miséricorde, tu fouleras aux pieds nos crimes, tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés ! Ainsi tu accordes à Jacob ta fidélité, à Abraham ta faveur, comme tu l’as juré à nos pères depuis les jours d’autrefois. »

Michée de Moréshèt (Mi 7, 14-20)


Voir également d’autres Prières des Prophètes de l’Ancien Testament :
La Prière du Prophète Michée de Moréshèt pour la « confusion des nations et l’appel au pardon divin » (Mi 7, 14-20)
La Prière du Prophète Habaquc « Le Seigneur mon Dieu est ma force » (Ha 3, 1-19)
La Prière du Prophète Daniel « Moi, Daniel, je fis au Seigneur mon Dieu cette Prière et cette confession » (Dn 9, 4-10)