Ronde-des-Saints.jpg

La Prière du R.-P. Ambroise de Lombez sur la Joie « Justes, réjouissez-vous, tressaillez de Joie dans le Seigneur » :

« Justes, réjouissez-vous, tressaillez de Joie dans le Seigneur ; c'est à vous qu'il appartient de Le louer dignement dans les vifs sentiments d'une religieuse allégresse. Prenez la lyre et la harpe ; joignez aux accords de ces instruments les accents de vos voix et que les sentiments de vos cœurs, toujours plus vifs, exprimés par l'éclat de vos chants harmonieux, fassent retentir les airs de cantiques toujours nouveaux en son Honneur. La Joie est un grand bien, dont tous les hommes ne sont pas également pourvus ; ceux qui en ont en abondance doivent en faire part à leur prochain. Tout bien cherche à se communiquer ; et celui-ci surtout ; et la Joie se communique par le rire, les entretiens agréables et les affections du cœur ; comme les biens de fortune par l'aumône et par les présents. Le Fils de Dieu nous L'a apportée du Ciel, cette Joie Sainte, et le prophète Isaïe surtout nous l'avait annoncée dans les termes les plus magnifiques, en prédisant la Venue du Messie. Alors le boiteux bondira de joie comme le cerf, et la langue du muet sera déliée pour louer le Seigneur. Plus de tristesse qui accable, plus de gémissement qui dessèche, plus de chagrin mortel qui dévore les cœurs, comme les bêtes féroces dévorent le corps. Ceux que le Seigneur aura rachetés et délivrés du cruel esclavage, viendront dans Sion pleins d'allégresse, en chantant les louanges du Seigneur et leur Joie sera éternelle. Ô mon Dieu, comment pourrait-on être triste quand on Vous aime ? On Vous trouve partout ; on Vous possède entièrement ; Vous remplissez tout notre cœur et il sent que rien ne lui manque. Mais aussi, comment, sans cet Amour, pourrait-on goûter quelque joie ? Joie superficielle, joie momentanée, joie perfide, qui, en nous mettant dans une espèce d'ivresse, nous fait courir en riant vers l'abîme où nous allons nous précipiter. Le cœur de ceux qui cherchent véritablement le Seigneur, sera toujours dans la Joie et un cœur parfait possédera toujours devant lui la Joie parfaite ».

Ainsi soit-il.


R.-P. Ambroise de Lombez (1708-1778) - « Traité de la Joie de l'âme chrétienne », pages 45-46, 49, 113, 115, 120 chez P. G. Simon (1779)

Ambroise-de-Lombez.jpg

Voir également du Frère Ambroise de Lombez :
- La Prière du Frère Ambroise de Lombez « Seigneur, me voici devant Toi sans réflexion, sans sentiment, comme un animal stupide »
- La Prière du Frère Ambroise de Lombez « Dieu tout aimable qui êtes le principe et le modèle de la véritable Paix »
- La Prière du Père Capucin Ambroise de Lombez « Dieu vous couve de ses ailes comme une poule couve ses poussins »
- La Prière du R. P. Ambroise de Lombez sur la Joie « Justes, réjouissez-vous, tressaillez de Joie dans le Seigneur »