Joseph-Marie-Jesus.jpg

La Prière du R. P. Avrillon « Seigneur, faites-moi la Grâce de Vous aimer comme mon Sauveur » :

« Transpercez mes chairs, ô Dieu de Justice, disait le Roi pénitent (Psaume 118) ; pénétrez mon cœur, pénétrez mon âme et toutes ses puissances du glaive salutaire de votre Crainte ; car vos Jugements me font trembler, parce que je suis pécheur. Que cette chair pécheresse qui Vous a tant offensé par ses délicatesses, par ses lâchetés et par ses révoltes contre l’esprit, soit percée à présent d’une juste douleur, et qu’elle entre dans la carrière de la pénitence pour expier tous les péchés dont elle est coupable, pour éviter ainsi les douleurs éternelles dont elle est menacée. Que ma mémoire qui s’est si souvent remplie de tant de souvenirs dangereux qui Vous ont déplu, n’oublie jamais ce redoutable Jugement ; qu’elle ne s’occupe que de mes péchés pour les pleurer, et de vos Miséricordes pour les reconnaitre. Que mon esprit qui Vous a tant offensé par des pensées contraires à Vos saintes Lois, ne pense plus qu’à penser à Vous, pour expier ses égarements, et que mon cœur en soit pénétré d’une vive douleur. Je suis criminel, ô mon souverain Juge, je l’avoue, et j’ai mérité mille fois la mort ; je ne puis ni décliner votre Tribunal, ni Vous récuser pour mon Juge, ni m’inscrire en faux contre la sentence que Vous prononcerez contre moi, ni en appeler à un autre tribunal ; mais ce que je ne pourrais alors, je le puis à présent ; j’appelle de Vous à Vous-même, du Tribunal de votre dernier Jugement à Celui de votre Crèche. Ah ! Je respire, il m’est plus doux de trouver dans une étable un Dieu de bonté, un Médiateur, un enfant et un Sauveur, que de Vous voir terrible dans les nues au jour de Vos vengeances. Ah ! Seigneur, faites-moi la Grâce de Vous aimer si tendrement, comme mon Sauveur, que je n’aie pas lieu de Vous appréhender alors comme mon Juge. »

Ainsi soit-il.


Père Jean-Baptiste-Élie Avrillon (1652-1729) – « Conduite pour passer Saintement le Temps de l'Avent », Premier Dimanche de l'Avent, pages 6-8, chez Méquignon Junior, 1830.

Jean-Baptiste-Elie-Avrillon.jpg

Voir également du R P Jean-Baptiste-Elie Avrillon :
- La Prière du R. P. Avrillon « Ô Dieu Fidèle, donnez-moi le courage de Vous être fidèle jusqu'à la mort »
- La Prière du P. Avrillon « Ô mon Dieu, dès que le soleil se lève je pense à Vous »
- La Prière du Révérend Père Avrillon « Ô mon Dieu, donnez-moi le courage d'expier les péchés que j'ai commis par une rigoureuse pénitence »
- La Prière du R P Jean-Baptiste-Élie Avrillon « Vous avez vu, ô Mère douloureuse, souffrir et mourir ce Fils si aimable »
- La Prière du Révérend Père Jean-Baptiste-Elie Avrillon « Vierge sainte, obtenez-moi la Grâce d’aimer Dieu comme je le dois »
- La Prière du R-P. Avrillon sur la Chasteté « Amour de mon Jésus, triomphez de toutes mes passions, terrassez-les et enchaînez-les »
- La Prière du R-P Avrillon pour l’Assomption « Ô Marie, obtenez-moi d'aimer Votre adorable Fils jusqu'au dernier jour de ma vie »
- La Prière du R P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon « Brisez mes chaînes, ô Dieu d'Amour »
- La Prière du R. P. Avrillon pour le premier jour de l’Avent « Seigneur, faites-moi la Grâce de Vous aimer comme mon Sauveur »
- La Prière du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon pour l'Assomption « Ô Mère de Dieu, abaissez Vos yeux sur mes misères et mon néant »
- La Prière du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon pour obtenir la pureté « Créez en moi, Seigneur, un cœur pur »
- La Prière du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon sur l’humilité « Aidez-moi, Vierge Sainte, à marcher sur Vos traces »
- La Prière du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon pour le Mercredi des Cendres « Seigneur, je confesse que je mérite de mourir et d'être réduit en cendre »
- La Prière du 1er Dimanche du Carême du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon « Souverain Seigneur, qui avez institué ces jours annuels de jeune et d'abstinence »
- La Prière du 2ème Dimanche du Carême sur la Transfiguration du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon « Seigneur, menez-moi, comme vos Apôtres, sur cette montagne mystique »
- La Prière de Protection contre nos ennemis du 3ème Dimanche du Carême du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon « Armez, Seigneur, votre Bras Tout-Puissant pour nous protéger et nous défendre »
- La Prière sur la Providence du 4ème Dimanche du Carême du R. P. Jean-Baptiste-Élie Avrillon « Ô Dieu de Miséricorde, nous adorons Votre divine Providence dans nos peines »
- La Prière du Dimanche de la Passion du R. P. Avrillon « Seigneur, j'ai marché par les voies les plus dures, par obéissance aux Paroles qui sont sorties de Vos lèvres »
- La Prière du Dimanche des Rameaux du R. P. Avrillon « Agneau de Dieu, qui allez être immolé pour mes péchés, pardonnez-moi mes révoltes et mes désobéissances »
- La Prière du Jeudi Saint du R. P. Avrillon « Adorable Instituteur du plus Saint, du plus Vivifiant et du plus Auguste de tous les Sacrements »
- La Prière du Vendredi Saint du R. P. Avrillon « Sauveur expirant, votre Tête sanglante et toute défigurée est penchée et inclinée vers moi »
- La Prière du Dimanche de Pâques du R. P. Avrillon « J'étais mort, ô mon adorable Sauveur, et Vous me rendez aujourd'hui la Vie que j'avais perdue par le péché »
- La Prière pour l’Ascension de Notre Seigneur Jésus-Christ du R. P. Avrillon « Ô mon divin Sauveur, Vous êtes monté au Ciel pour m'y préparer une place »
- La Prière au Saint-Esprit du R. P. Avrillon pour la Pentecôte « Esprit Saint et Sanctificateur, venez à moi, visitez-moi, remplissez-moi et demeurez en moi »
- La Prière à Jésus dans le Saint Sacrement du R. P. Avrillon « Mettez donc, ô mon Sauveur, les Paroles de votre Cœur solitaire dans le mien »
- La Prière du R. P. Avrillon pour la Fête du Saint-Sacrement « Ô mon Sauveur, qui avez ajouté au Sacrifice de la Croix celui de la divine Eucharistie »
- La Prière du R. P. Avrillon pour l’Octave de l'Assomption « Ô Reine du Ciel et de la terre, Vous y avez été couronnée par les Mains de Votre adorable Fils »
- La Prière du R. P. Avrillon pour conclure l’Octave de l'Assomption « De ce Trône éclatant que Vous occupez dans le Ciel, Vierge Sainte, jetez les yeux sur moi »