Dieu-Createur.jpg

La Prière du R. Père Griffet « Ô Dieu Tout-Puissant, ce jour qui commence est un Don de votre Miséricorde » :

« Ô Dieu Tout-Puissant, Vous êtes l’Auteur de ma vie et l’Arbitre de mes jours, Vous ne m'avez mis et Vous ne me laissez sur la terre, que pour Vous aimer et pour Vous servir. Ce jour qui commence, est un Don de votre Miséricorde, qui doit être employé à Votre gloire, et consacré par la pratique de Votre sainte Loi. Ne permettez pas, ô mon Dieu, que je m'en écarte un instant, conduisez Vous-même toutes les pensées de mon esprit et tous les mouvements de mon cœur. Soyez toujours avec moi. Vous êtes, ô mon Dieu ! Le Centre de tous mes désirs, et la Fin de toutes mes actions. Apprenez-moi à les sanctifier et à les rendre agréables à Vos yeux. Faites que je vive avec le monde sans me perdre et m'égarer dans ses voies. Faites que le désir de lui plaire et d'en être applaudie ne soit jamais la règle de ma conduite, et le motif qui me guide dans l'accomplissement de mes devoirs. Préservez-moi de ces dangereuses illusions de l'amour-propre, de ces retours secrets de vanité et d'orgueil qui me font chercher dans ma propre satisfaction ou dans celle des autres, une récompense frivole et passagère, et qui Vous dérobent un culte et des hommages qui ne sont dus qu'à Vous. Etablissez votre Règne dans mon âme, afin que je ne vive qu'en Vous et pour Vous. Je Vous offre dès ce moment mes pensées, mes désirs, mes paroles et mes œuvres. Je Vous offre mes travaux et mes peines. Soutenez-moi, Seigneur, dans toutes les contradictions qui seront peut-être semées sur mes pas, dans le cours de cette journée. Vous les avez prévues et ordonnées dans les conseils de votre Sagesse. Ne souffrez pas que j'en perde le fruit et le mérite par des transports d'impatience et de colère, injurieux à votre Providence. Calmez les orages qu'elles sont capables d'élever dans mon cœur. Donnez-moi la Grâce de m'y soumettre humblement, de les supporter patiemment, de les envisager chrétiennement. Daignez apaiser Vous-même ces murmures intérieurs qui échappent à la connaissance des hommes, mais qui blessent Vos augustes Regards, toutes les fois que j'ai le malheur de m'y livrer en cédant à la vivacité de mon caractère sans faire aucun effort pour la réprimer et sans implorer votre Secours pour la vaincre. Vierge Sainte à qui j'ai eu le bonheur d'être vouée spécialement au jour de mon Baptême, obtenez-moi quelques rayons de cette Grâce divine, dont la plénitude Vous a élevée au comble de la Sainteté. Ange du Seigneur qui veillez sur moi, ne m'abandonnez pas, soyez mon guide et mon soutien, aidez-moi à marcher d'un pas ferme et sûr dans les voies de la Justice. »

Ainsi soit-il.


Révérend Père Henri Griffet (1698-1771)


Voir également du Révérend Père Henri Griffet :
La Prière du Père Griffet « Je crois Seigneur mais augmentez ma foi, suppléez à ce qui lui manque »
La Prière du R. Père Griffet « Ô Dieu Tout-Puissant, ce jour qui commence est un Don de votre Miséricorde »