Dieu-Decalogue.jpg

La Prière du R. P. Griffet « Découvrez moi, Seigneur, mes fautes et mes égarements » :

« Vous avez eu, Seigneur, les premières pensées de mon esprit au commencement du jour, je veux Vous consacrer les dernières. Mais que suis-je à Vos yeux, ô mon Dieu ! Ai-je été fidèle à garder vos Commandements ? Ne Vous ai-je pas mille fois offensé en pensées, en paroles, en désirs, en actions ? Hélas ! Peut-être que dans ce jour, où je m'étais promis de ne vivre que pour Vous, je n'ai vécu que pour le monde, je n'ai cherché qu'à lui plaire, je n'ai désiré que sa gloire et ses vanités. Je ne devais employer un temps si court et si précieux qu'à éviter le mal et faire le bien, et peut-être qu'en mille occasions j'ai omis le bien que je pouvais faire, pour commettre le mal que je devais éviter. Découvrez moi, Seigneur, mes fautes et mes égarements ; faites-moi connaître leur nombre, leur grièveté, leur malice et leur énormité ? Éclairez ma conscience et rendez-la pour moi un juge aussi sévère et aussi incorruptible que Vous. Mes passions m'aveuglent, mon amour-propre me séduit : imposez silence à ces dangereux corrupteurs de ma vertu. Hélas ! Seigneur, je ne devais vivre que pour Vous plaire, et je n'ai vécu que pour Vous offenser. Que de tiédeur et de distractions dans mes prières, que de négligences dans Votre service, que de médisances dans mes conversations, que d'insensibilité pour les malheureux, que d'ardeur et d'empressement pour la fausse gloire du monde, que de hauteur dans mes mécontentements, que de délicatesse dans mes prétentions, que de vanité dans mes désirs, que d'impatience et de murmures dans mes afflictions, que de malignité dans mes discours, que de témérité dans mes jugements, que d'aigreur et d'opiniâtreté dans mes aversions, que de légèreté, que d'inconstance et d'inutilités dans mes fantaisies et dans mes caprices ! Ayez pitié de moi, Seigneur, selon Votre grande Miséricorde, et ne me jugez pas selon la rigueur de Votre justice. Voilà encore un jour qui sera perdu pour le Ciel, si je ne répare, par ma contrition, toutes les infidélités que j'ai commises par ma négligence. J'ai recours à Vous, ô mon Dieu ! Vous seul pouvez guérir les plaies de mon âme. Ô mon Père ! J’ai péché contre le Ciel et contre Vous, mais votre Miséricorde est encore plus grande que ma faiblesse ? Vos bras sont toujours ouverts pour recevoir le pécheur qui revient à Vous. Vous avez pour nous les sentiments d'un Père, à qui les fautes d'un enfant vif et volage inspirent plus de pitié que de courroux. Une larme, un soupir, qui part d’un cœur contrit et humilié, suffit pour désarmer Votre justice ; mais cette contrition vive et sincère ne peut venir que de Vous ; je Vous la demande, ô mon Dieu ! Je mets dans Vous seul toute mon espérance ; je tremble, je frémis à la vue de mes iniquités, mais Votre bonté infinie me rassure, et je puise toute ma confiance dans le Trésor infini des Mérites de Jésus-Christ, et dans le Sang qu’Il a versé pour mon salut. »

Ainsi soit-il.


Révérend Père Henri Griffet (1698-1771)


Voir également du Révérend Père Henri Griffet :
La Prière du Père Griffet « Je crois Seigneur mais augmentez ma foi, suppléez à ce qui lui manque »
La Prière du R. Père Griffet « Ô Dieu Tout-Puissant, ce jour qui commence est un Don de votre Miséricorde »
La Prière du R. P. Griffet pour demander à Dieu la Grâce de connaître ses péchés et de les pleurer « Découvrez moi, Seigneur, mes fautes et mes égarements »