Christ-Misericordieux-d-En-Calcat.jpg

La Prière du R. P. Henri Griffet pour demander à Dieu la dévotion de sentiments « Délivrez-moi pour toujours de ces distractions importunes qui Vous éloignent de moi en m'éloignant de Vous » :

« Je ne ressens pas encore, ô mon Dieu, ces consolations intérieures, ces délices ineffables et cette joie du Saint-Esprit, qui se répand dans le cœur des justes, et qui leur fait trouver dans la pratique des plus austères devoirs, des charmes préférables à tous les plaisirs du siècle. Je porte le joug de Votre Sainte Loi sans en goûter les douceurs. Je tâche de La pratiquer, mais il m'en coûte, et je ne puis pas dire, comme le Roi prophète, qu'Elle fait la joie de mon âme et les délices de mon cœur. Je Vous sers, je Vous obéis par nécessité, par devoir, trop souvent peut-être par respect humain, par bienséance ou par habitude ; jamais par inclination et par sentiment. Mon goût, mon penchant, mon affection sensible est toujours pour le monde, et je ne Vous offre le plus souvent que la contrainte pénible et laborieuse de l'obligation et du devoir. D'où peut venir en moi une froideur et une sécheresse si contraire à mon humeur et à mon caractère, moi qui suis naturellement si vive, si tendre, et si animée pour tout ce que je crois digne de mon attachement. Ah ! Je le vois, Seigneur, cette privation est moins une épreuve de ma vertu qu'une juste punition de mes infidélités. Je ne mérite pas d'être nourrie de cette manne cachée que Vous réservez aux vainqueurs de la chair et du monde, parce que je suis encore esclave des préjugés du monde, et sujette aux dérèglements de la chair. Je dois passer par les horreurs du désert, avant que de goûter les délices de la terre promise. Je Vous servirai dans ce désert aride, et Vous bénirez mes efforts et ma persévérance. Non, je ne quitterai jamais le Service de mon Dieu, et en marchant, (quoi qu'avec peine) dans la Voie de ses Commandements. Je le verrai enfin arriver, cet heureux moment, où Il me fera éprouver combien Son joug est doux et Son fardeau léger. Si cette faveur n'est pas due à mon indignité, je l'obtiendrai par ma constance. Ne me la refusez pas, Seigneur, je l'attends de votre Bonté, mon âme est devant Vous comme une terre sans eau. Répandez la rosée salutaire de votre Grâce, parlez-lui sans cesse au milieu du trouble et de la dissipation qui l’environne. Délivrez-moi pour toujours de ces distractions importunes qui Vous éloignent de moi en m'éloignant de Vous. Dessillez mes yeux, que la figure du monde et l'enchantement de ses bagatelles fascinent depuis si longtemps. Donnez-moi une idée plus vive et plus sensible de ces Mystères sublimes que mon esprit adore, et que mon cœur ne sent pas. Changez ses goûts, réformez ses penchants. Hélas ! Ces sentiments si tendres dont il est rempli, ne servent qu'à le rendre malheureux ; ils deviendront la source de son bonheur, quand Vous lui ferez la Grâce de les élever jusqu'à Vous ».

Ainsi soit-il.


Révérend Père Henri Griffet (1698-1771) – « Prières chrétiennes » composées pour S.A.S. Madame la princesse de Condé, pages 53-58, Basle - J. Decker Imprimeur-libraire (1797).


Voir également du Révérend Père Henri Griffet :
- La Prière du Père Griffet « Je crois Seigneur mais augmentez ma foi, suppléez à ce qui lui manque »
- La Prière du R. Père Griffet « Ô Dieu Tout-Puissant, ce jour qui commence est un Don de votre Miséricorde »
- La Prière du R. P. Griffet pour demander à Dieu la Grâce de connaître ses péchés et de les pleurer « Découvrez moi, Seigneur, mes fautes et mes égarements »
- La Prière du R. P. Griffet « Donnez-moi, Seigneur, la science et le goût de la Prière »
- La Prière du Révérend Père Griffet pour demander à Dieu la Grâce de la Foi « Je crois, Seigneur, mais ma foi est encore imparfaite »
- La Prière du R. P. Griffet pour adorer Dieu « Il n'y a que Vous seul, ô mon Dieu, que je dois aimer plus que moi-même et que toutes les créatures ensemble »
- La Prière du R. Père Henri Griffet sur l’Espérance « Ô mon Dieu, Vous avez dit que celui qui espère en Vous ne sera point confondu »
- La Prière du R. P. Henri Griffet sur le bonheur « Où puis-je trouver, ô mon Dieu, ce bonheur pur, solide et inaltérable que je cherche en vain »
- La Prière du R. P. Henri Griffet pour un cœur nouveau « Ô mon Dieu, rendez-Vous Maître de ce cœur que Vous avez créé pour Vous »
- La Prière du Révérend Père Henri Griffet pour demander à Dieu la Grâce de la ferveur « Ô mon Dieu, allumez dans mon âme un feu divin qui ne languit jamais »
- La Prière du R. P. Henri Griffet pour demander à Dieu la dévotion de sentiments « Délivrez-moi pour toujours de ces distractions importunes qui Vous éloignent de moi en m'éloignant de Vous »