Christ-sur-la-Croix.jpg

La Prière du R. P. Jean-Antoine Du Cerceau « Ô Jésus, ceux qui Vous aiment n’ont à craindre de Votre part ni abandon ni blessures » :

« Une fleur vermeille me séduisit par sa beauté, j’y attachai mon cœur : l’hiver survint, et, le cruel, il me ravit ma fleur. Ensuite je m’épris d’une abeille : elle me perça de son aiguillon. Plus tard un passereau s’attira mes bonnes grâces, mais, le perfide, il me trahit, et prenant un rapide essor, il me quitta. Je me lis un ami de Thirsis : la cruelle mort vint et me l’enleva. Ah ! Désormais, ô Jésus, oui désormais je n’aimerai que Vous seul ; Vous aurez mon cœur tout entier. Vous êtes à l’abri des atteintes et de l’hiver et de la mort, et ceux qui Vous aiment n’ont à craindre de Votre part ni abandon ni blessures. »

Ainsi soit-il.


Révérend Père Jean-Antoine Du Cerceau (1670-1730) – « Le Cœur de Jésus », Ascétisme et littérature d’après le R-P Eugène Desjardins, page 453, aux éditions Julien-Lanier, 1855