Jesus-Christ-en-Croix.jpg

La Prière du R. P. Jean Crasset « Ô divin Sauveur, je ne puis plus douter que Vous ne m'aimiez » :

« Approche, mon âme, de la Croix de ton Sauveur. Approche avec confiance du Trône de sa Bonté, regarde ce que tu as fait, considère ce que tu vaux et ce que tu dois. Tu vaux la vie d'un Dieu, et tu dois ta vie à ton Dieu. Ne crains point de te présenter devant Celui que tu as fait mourir : ce n'est point un lion, mais un Agneau très doux qui s'est immolé pour toi. S'Il baisse la Tête, c'est pour te baiser ; s'Il a les Bras étendus, c'est pour t'embrasser ; s'Il a le Cœur ouvert, c'est pour t'y faire entrer ; s'Il est cloué à une Croix, c'est pour te racheter. Ô divin Sauveur ! À quel état vous a réduit votre Amour ! Je ne puis plus douter que Vous ne m'aimiez : je vois votre Cœur au travers de cette grande plaie qu'on Vous a faite au côté. Hélas ! Si je considère mes péchés, j'ai tout à craindre ; mais si je considère vos Bontés, j'ai tout à espérer. Oh ! Que c'est une chose terrible, de tomber entre les mains d'un Dieu vivant ! Oh ! Que c'est une chose douce, de tomber entre les mains d'un Dieu mourant, et mourant d'amour pour celui qui le fait mourir ! Que ferai-je pour reconnaître une si grande charité ? Ainsi soit-il ! »


Père Jean Crasset (1618-1692)

Jean-Crasset-s-j.jpg

Voir également du Révérend Père Jean Crasset :
La Prière du Père Jean Crasset « Ô mon Dieu, je m’abandonne à ton Amour et à ta Providence »
La Prière du R. P. Jean Crasset « Ô divin Sauveur, je ne puis plus douter que Vous ne m'aimiez »