La Prière du R. P. Teilhard de Chardin « Seigneur Jésus, apprenez-moi à communier en mourant » :

« Mon Dieu, il m’était doux, au milieu de l’effort, de sentir qu’en me développant moi-même, j’augmentais la prise que Vous avez sur moi ; il m’était doux encore, sous la poussée intérieure de la vie, ou parmi le jeu favorable des événements, de m’abandonner à votre Providence. Faites qu’après avoir découvert la joie d’utiliser toute croissance pour Vous faire, ou pour Vous laisser grandir en moi, j’accède sans trouble à cette dernière phase de la Communion au cours de laquelle je Vous posséderai en diminuant en Vous. Après avoir aperçu comme Celui qui est un « plus moi-même », faites, mon heure étant venue, que je Vous reconnaisse sous les espèces de chaque puissance, étrangère ou ennemie, qui semblera vouloir me détruire ou me supplanter. Lorsque sur mon corps (et bien plus esprit) commencera à marquer l’usure de l’âge ; quand fondra sur moi du dehors, ou naîtra en moi du dedans, le mal qui amoindrit ou emporte ; à la minute douloureuse où je prendrai tout à coup conscience que je suis malade et que je deviens vieux ; à ce moment dernier surtout où je sentirai que je m’échappe à moi-même, absolument passif aux mains des grandes forces inconnues qui m’ont formé ; à toutes ces heures sombres, donnez-moi, mon Dieu, de comprendre que c’est Vous (pourvu que ma foi soit assez grande) qui écartez douloureusement les fibres de mon être pour pénétrer jusqu’aux moelles de ma substance, pour m’emporter en Vous. Oui, plus, au profond de ma chair, le mal est incrusté et incurable, plus ce peut être Vous que j’abrite, comme un principe aimant, actif, d’épuration et de détachement plus l’avenir s’ouvre devant moi comme une crevasse vertigineuse ou un passage obscur, plus, si je m’y aventure sur votre Parole, je puis avoir confiance de me perdre ou de m’abîmer en Vous, d’être assimilé par votre Corps, Jésus. Ô Energie de mon Seigneur, Force irrésistible et vivante, parce que de nous deux, Vous êtes le plus fort infiniment, c’est à Vous que revient le rôle de me brûler dans l’union qui doit nous fondre ensemble. Donnez-moi donc quelque chose de plus précieux encore que la grâce pour laquelle Vous prient tous Vos fidèles. Ce n’est pas assez que je meure en communiant. Apprenez-moi à communier en mourant. Amen. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Pierre-Teilhard-de-Chardin.jpg

Voir également de Pierre Teilhard de Chardin :
La Prière « Vous êtes Jésus » de Pierre Teilhard de Chardin
La Prière de Pierre Teilhard de Chardin « Christ glorieux, Tu es le Centre éblouissant »
La Prière du R. P. Pierre Teilhard de Chardin « Adore et confie-toi »
La Prière du Père Pierre Teilhard de Chardin « Puisque, une fois encore, Seigneur, je n'ai ni pain, ni vin, ni autel, je Vous offrirai, moi Votre prêtre, sur l'autel de la Terre entière, le travail et la peine du Monde »
La Prière du Révérend Père Pierre Teilhard de Chardin « Par la révélation de votre Cœur »
La Prière du Révérend Père Pierre Teilhard de Chardin « Mon Dieu, lorsque sur mon corps - et bien plus sur mon esprit - commencera à marquer l’usure de l’âge »
La Prière du Père Jésuite Pierre Teilhard de Chardin « Je Vous reconnais comme mon Souverain et je me livre délicieusement à Vous »
La Prière du Prêtre Jésuite Pierre Teilhard de Chardin « Seigneur Jésus, enfermez-moi au plus profond des entrailles de votre Cœur »
La Prière du R. P. Teilhard de Chardin « Seigneur Jésus, apprenez-moi à communier en mourant »
La Prière du Père Teilhard de Chardin « Dieu ne se cache pas pour que nous Le cherchions »
La Prière du Révérend Père Pierre Teilhard de Chardin « Mon Dieu, faites pour moi, dans la vie de l'autre, briller votre Visage »
La Prière du Révérend Père Teilhard de Chardin « Faites Seigneur, que Votre descente sous les Espèces universelles devienne véritablement une Présence réelle »
La Prière du Révérend Père Teilhard de Chardin « Ô Christ toujours plus grand ! »