Christ-Misericordieux-d-En-Calcat.jpg

La Prière du R. P. Leonhard Goffiné pour le Dimanche de la Passion « Très-doux Jésus, accordez-nous la Grâce de supporter patiemment les injures qu'on nous fait » :

« Très-doux Jésus, lorsque Vos ennemis mortels Vous accablaient d'outrages, Vous leur avez répondu avec calme ; et lorsqu'ils voulaient Vous lapider, Vous Vous êtes borné à Vous échapper de leurs mains ; et nous, nous ne voulons jamais entendre une parole dure, nous ne voulons céder en rien à notre prochain, ni souffrir patiemment aucune offense, mais nous sommes toujours ardents à nous défendre et à nous venger. Daignez nous pardonner cette impatience, cette disposition à la colère, et accordez-nous la Grâce de supporter patiemment les injures qu'on nous fait, et de répondre avec modestie, lorsque votre Honneur ou le Salut du prochain l'exige. Faites que nous écoutions volontiers et avec attention Votre divine Parole, que nous La comprenions et L'observions comme il faut, et que par-là, conformément à votre Promesse, nous obtenions la Vie éternelle »

Ainsi soit-il.


R. P. Leonard Goffiné (1648-1719) – « Manuel complet pour sanctifier les Dimanches et les Fêtes », Dimanche de la Passion, page 369, chez Casterman (1885)


Voir également du R. P. Leonhard Goffiné :
- La Prière du R. P. Leonard Goffiné pour le Premier Dimanche de Carême « Seigneur Jésus, qui avez passé Quarante Jours dans le désert sans boire ni manger »
- La Prière du R. P. Leonhard Goffiné pour le Deuxième Dimanche de Carême « Ô Jésus, attirez-nous à Vous par la contemplation des Joies du Ciel »
- La Prière du R. P. Leonhard Goffiné pour le Troisième Dimanche de Carême « Ô Seigneur, ne permettez jamais que le démon et ses partisans m'aveuglent »
- La Prière du R. P. Leonhard Goffiné pour le Quatrième Dimanche de Carême « Ô Jésus, faites que le jeûne, la prière et la patience dans les contrariétés me rendent participant de vos Souffrances »
- La Prière du R. P. Leonhard Goffiné pour le Dimanche de la Passion « Très-doux Jésus, accordez-nous la Grâce de supporter patiemment les injures qu'on nous fait »