prendre-sa-croix-et-suivre-le-Christ.jpg

La Collecte du Samedi de la Semaine de la Passion en français et en latin :

« Faites, nous Vous en prions. Seigneur, que le peuple qui Vous est consacré, progresse dans la ferveur d’une pieuse Dévotion, en sorte que, trouvant une instruction dans les actions saintes, il soit d’autant plus enrichi de Vos dons les meilleurs, qu’il se rendra plus agréable à Votre majesté ».

« Profíciat, quǽsumus, Dómine, plebs tibi dicáta piæ devotiónis afféctu : ut sacris actiónibus erudíta, quanto maiestáti tuæ fit grátior, tanto donis potióribus augeátur ».

Ainsi soit-il.


La Sainte Messe du Samedi de la Passion (Sabbato infra Hebdomadam Passionis)

Dans la Collecte de ce Samedi de la Passion, nous supplions Dieu afin que le peuple qui Lui est consacré développe, par les bonnes œuvres et la vraie dévotion, ce germe de Sainteté que le Baptême a déposé en lui. L’école où l’on doit apprendre cette discipline de perfection est l’Église elle-même, ses Sacrements, sa Liturgie, en sorte que la Vie Chrétienne devient toute une longue chaîne de Grâces dépendantes l’Une de l’Autre ; une Grâce sert de préparation et nous dispose à une Grâce ultérieure.

Dans la Sainte Liturgie de la Parole de Dieu de ce Samedi de la Passion, nous commençons, avec le Saint Évangile, à compter d’une manière précise les Jours qui doivent s’écouler encore avant l’Immolation de notre divin Agneau. Ce Samedi est le Sixième Jour avant la Pâque, selon la supputation de Saint Jean au Chapitre XII. Dans la Lecture, Jérémie, poursuivi par les Juifs, implore le Secours de Dieu et le châtiment pour ses ennemis. Il préfigure le Christ mais celui-ci pardonnera à Ses ennemis.

Dans le Livre du Prophète Jérémie (XVIII, 18-23), on ne lit pas sans frémir ces effrayants anathèmes que Jérémie, ligure de Jésus-Christ, adresse aux Juifs, ses persécuteurs. Cette prédiction, qui s’accomplit à la lettre lors de la première ruine de Jérusalem par les Assyriens, reçut une confirmation plus terrible encore, à la Seconde Visite de la Colère de Dieu sur cette ville maudite. Ce n’était plus seulement Jérémie, un prophète, que les Juifs avaient poursuivi de leur haine et de leurs indignes traitements ; c’était le Fils même de Dieu qu’ils avaient rejeté et Crucifié. C’est à leur Messie tant attendu qu’ils avaient « rendu le mal pour le bien ». Ce n’était pas seulement Jérémie « qui avait prié le Seigneur de leur faire Grâce et de détourner de dessus eux Son indignation » ; l’Homme-Dieu Lui-même avait Intercédé constamment en leur faveur ; et si enfin Il les abandonnait à la Justice Divine, c’était après avoir épuisé toutes les voies de la Miséricorde et du Pardon. Mais tant d’Amour avait été stérile ; et ce peuple ingrat, toujours plus irrité contre son Bienfaiteur, s’écriait dans les transports de sa haine : « Que son Sang retombe sur nous et sur nos enfants ! » Quel affreux arrêt Juda portait contre lui-même, en formant son épouvantable souhait ! Dieu l’entendit et s’en souvint. Le pécheur, hélas, qui connaît Jésus-Christ et le Prix de son Sang, et qui répand de nouveau à plaisir ce Sang Précieux, ne s’expose-t-il pas aux rigueurs de cette même Justice qui se montra si terrible envers Juda ? Tremblons et prions ; implorons la Miséricorde Divine en faveur de tant d’aveugles volontaires, de cœurs endurcis, qui courent à leur perte ; et par nos instances adressées au Cœur Miséricordieux de notre commun Rédempteur, obtenons que l’arrêt qu’ils ont mérité soit révoqué et se change en une sentence de Pardon.

L’Évangile selon Saint Jean (XII, 10-36) nous présente encore un trait de l’histoire de la Passion intérieure. Nous sommes dans les derniers jours qui précèdent la Mort du Christ, les Princes des Prêtres sont tellement aveuglés par leur haine qu’ils veulent faire mourir Lazare, le témoin du grand Miracle. Jean décrit ensuite le Dimanche des Rameaux et les acclamations du Peuple qui va au-devant de Jésus avec des palmes. Pendant que le Seigneur enseigne dans le Temple, des païens viennent Le trouver. Quel contraste ! Les Juifs veulent faire mourir leur Messie, les païens Le recherchent. La Prière des païens fait naître dans l’âme du Christ des pensées joyeuses et des pensées tristes. Il voit se lever l’aurore du Jour de Moisson et cette aurore brille au milieu de la Nuit de la Passion. Des pensées du Mont des Oliviers et des pensées du Thabor traversent son Cœur. Il songe à Sa mort douloureuse et Son âme frissonne ; mais Il voit aussi la Gloire de Dieu et la Rédemption des hommes qui seront les Fruits de Sa mort, et Son âme se rassérène. Il désigne ces Fruits par deux images. C’est d’abord la belle image du grain de froment. Il faut que le divin grain de froment meure, soit enfoncé dans le sol ; dans huit jours, ce sera le grand Jour de repos du divin Grain de froment. Puis lèvera une pousse magnifique qui produira des Fruits abondants : le Jour de Pâques du Christ et de tous les Chrétiens ressuscités. Ce sera la Moisson. Voici la seconde image : « Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai tout à moi ». C’est là une image qui dépasse les temps et nous montre les Rachetés de tous les temps, groupés autour de la Croix ; nous aussi, nous avons été attirés par Lui. Ainsi l’Évangile parle de toutes les grandes Journées de la Semaine qui va commencer : du Dimanche des Rameaux, du Vendredi Saint (« élevé »), du Samedi-Saint (le grain de froment) et de la Splendeur de Pâques.

Dans la Prière Sacerdotale de Bénédiction Finale du Prêtre sur le Peuple au moment de Le congédier en ce Samedi de la Passion, nous supplions Dieu afin que Sa droite toute-puissante protège l’armée suppliante des fidèles, la purifie du péché, l’instruise dans les voies spirituelles, et que le secours accordé dans le temps la pousse vers l’éternelle Félicité. L’Église demande ici quatre choses : avant tout, le Secours particulier de Dieu, afin que l’âme puisse produire les actes de contrition et d’amour qui précèdent sa réconciliation et sa justification ; ensuite vient la Purification du péché, moyennant l’infusion de la Grâce sanctifiante. Tout cela appartient à ce que l’ascèse appelle voie purgative. La voie illuminative vient ensuite, grâce à l’enseignement intérieur de l’âme par la Lumière du Saint-Esprit, par-dessus tout dans l’oraison et dans la méditation. En dernier lieu vient la voie unitive, quand l’âme, encore voyageuse sur cette terre d’exil, expérimente déjà par anticipation, d’une certaine manière, le contact avec Dieu. Le Seigneur se l’unit définitivement, en sorte que la Grâce des noces contractées dans le temps aide l’âme à être fidèle à Son époux crucifié, qui, du haut de la Croix, l’invite au banquet de l’éternité dans la demeure de son Père céleste. Quel aveu font, dans l’Évangile de ce jour, les Pharisiens : « Nous n’arrivons à rien, et tout le monde va à Jésus ». Cette Vérité, mille fois démontrée par l’histoire, devrait nous réconforter, surtout dans les moments de découragement, quand nous voyons les méchants momentanément enhardis, triompher de l’Église de Dieu. Il l’a dit, et l’on n’efface aucune de Ses syllabes. Le Christ vainc, règne, domine, élevé qu’Il sera de terre, dans quelques jours, sur l’arbre de la Croix, d’où Il attirera tout le monde à Lui.

Voir la Prière et la Résolution du Samedi de la Passion « Vive reconnaissance, ô mon Sauveur, de ce que Vous m'avez appelé spécialement à Votre service » de Monsieur l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse

Careme.jpg

Voir successivement pour un Saint Carême :
- La Prière du Mercredi des Cendres « Accordez, Seigneur, à Vos fidèles, d’entreprendre avec la piété convenable, la pratique de ces Jeûnes vénérables et solennels »
- La Prière du Jeudi après les Cendres « Ô Dieu, que le péché offense et que la Pénitence apaise »
- La Prière du Vendredi après les Cendres « Favorisez dans Votre bonté, Seigneur, nous Vous en supplions, les Jeûnes dont nous avons commencé le cours »
- La Prière du Samedi après les Cendres « Écoutez favorablement, Seigneur, nos supplications et accordez-nous de célébrer avec soumission et dévotion ce Jeûne solennel »
- La Prière du Premier Dimanche de Carême « Ô Dieu, qui purifiez chaque année votre Église par l’observation du Carême »
- La Prière du Lundi de la Première Semaine de Carême « Convertissez-nous, ô Dieu, notre Sauveur »
- La Prière du Mardi de la Première Semaine de Carême « Regardez favorablement Votre famille, Seigneur »
- La Prière du Mercredi des Quatre-Temps du Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur »
- La Prière du Jeudi de la Première Semaine de Carême « Regardez, dans Votre bienveillance, Seigneur, la dévotion de Votre peuple »
- La Prière du Vendredi des Quatre-Temps du Carême « Soyez, Seigneur, propice à votre Peuple »
- Les Sept Prières du Samedi des Quatre-Temps du Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur, exaucez dans Votre clémence les Prières de Votre peuple »
- La Prière du Deuxième Dimanche de Carême « Ô Dieu, qui voyez que nous n’avons de nous-mêmes aucune force »
- La Prière du Lundi de la Deuxième Semaine de Carême « Daignez faire, ô Dieu Tout-Puissant, que Vos fidèles jeûnent aussi du péché »
- La Prière du Mardi de la Deuxième Semaine de Carême « Nous Vous supplions, Seigneur, de continuer à nous assister avec Bonté, dans l’observation de ce Saint Jeûne »
- La Prière du Mercredi de la Deuxième Semaine de Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur, regardez favorablement Votre peuple »
- La Prière du Jeudi de la Deuxième Semaine de Carême « Daignez, Seigneur, nous accorder le Secours de votre Grâce »
- La Prière du Vendredi de la Deuxième Semaine de Carême « Faites, ô Dieu Tout-Puissant, que purifiés par ce Jeûne sacré, nous parvenions avec un cœur sincère aux Saintes Solennités qui approchent »
- La Prière du Samedi de la Deuxième Semaine de Carême « Nous Vous en prions, Seigneur, donnez à nos jeûnes un effet salutaire »
- La Prière du Troisième Dimanche de Carême « Nous Vous en prions, Dieu Tout-Puissant, ayez égard aux vœux de nos cœurs humiliés »
- La Prière du Lundi de la Troisième Semaine de Carême « Nous Vous supplions, Seigneur, de répandre en toute bonté Votre Grâce dans nos cœurs »
- La Prière du Mardi de la Troisième Semaine de Carême « Exaucez-nous, Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux, et accordez-nous, dans Votre bonté, le Don d’une Continence Salutaire »
- La Prière du Mercredi de la Troisième Semaine de Carême « Faites, nous Vous en supplions, Seigneur, que, formés par ces Jeûnes Salutaires, nous obtenions plus facilement les effets de Votre Miséricorde »
- La Prière du Jeudi de la Troisième Semaine de Carême « Qu’Elle Vous glorifie, Seigneur, la Solennité de Vos Saints Côme et Damien où Vous nous avez secourus par Votre ineffable Providence »
- La Prière du Vendredi de la Troisième Semaine de Carême « Nous Vous supplions, Seigneur, d’accorder dans Votre bonté, un résultat favorable à nos Jeûnes »
- La Prière du Samedi de la Troisième Semaine de Carême « Nous Vous en prions, Dieu Tout-Puissant, accordez-nous la Grâce de Jeûner aussi du péché, en pratiquant la Justice »
- La Prière du Quatrième Dimanche de Carême « Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui L’aimez »
- La Prière du Lundi de la Quatrième Semaine de Carême « Faites-nous la Grâce, ô Dieu Tout-Puissant, d’une religieuse Fidélité »
- La Prière du Mardi de la Quatrième Semaine de Carême « Daignez faire, Seigneur, que les jeûnes que nous observons dans ce Saint Temps, nous aident à avancer dans la Piété »
- La Prière du Mercredi de la Quatrième Semaine de Carême « Ô Dieu, qui, par le moyen du Jeûne, accordez aux Justes la Récompense de leurs mérites et aux pécheurs le Pardon de leurs fautes »
- La Prière du Jeudi de la Quatrième Semaine de Carême « Faites, nous Vous en supplions, ô Dieu Tout-Puissant, que nous mortifiant par ces Jeûnes Solennels, nous ressentions la Joie d’une Dévotion Sainte »
- La Prière du Vendredi de la Quatrième Semaine de Carême « Ô Dieu, qui renouvelez le monde par d’ineffables Mystères »
- La Prière du Samedi de la Quatrième Semaine de Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur, que le sentiment de notre Dévotion devienne fructueux par votre Grâce »
- La Prière du 1er Dimanche de la Passion « Dieu Tout-Puissant, accordez à Vos enfants votre Grâce pour qu’ils soient gouvernés en leur corps et veillez sur eux pour qu’ils soient gardés en leur âme »
- La Prière du Lundi de la Passion « Nous Vous en prions, Seigneur, Sanctifiez nos Jeûnes »
- La Prière du Mardi de la Passion « Nous Vous en supplions, Seigneur, faites que nos Jeûnes Vous soient agréables »
- La Prière du Mercredi de la Passion « Dieu de Miséricorde, Sanctifiez ce Jeûne et éclairez les cœurs de Vos fidèles »
- La Prière du Jeudi de la Passion « Faites, nous Vous en supplions, ô Dieu Tout-Puissant, que la dignité de la nature humaine soit rétablie au moyen de cette abstinence salutaire »
- La Prière du Vendredi de la Passion « Daignez, Seigneur, dans votre Bonté, répandre votre Grâce en nos cœurs »
- La Prière du Samedi de la Passion « Faites, nous Vous en prions. Seigneur, que le Peuple qui Vous est Consacré, progresse dans la ferveur d’une pieuse Dévotion »
- La Prière du 2ème Dimanche de la Passion ou des Rameaux « Dieu Tout-Puissant et Éternel, qui avez voulu que notre Sauveur prît la chair humaine et supportât les tourments de la Croix »
- La Prière du Lundi Saint « Dieu Tout-Puissant qui voyez que notre faiblesse succombe au milieu de tant d’épreuves »
- La Prière du Mardi Saint « Dieu Tout-Puissant et Éternel, donnez-nous de célébrer les Mystères de la Passion du Seigneur »
- La Prière du Mercredi Saint « Faites, nous Vous en prions, Dieu Tout-Puissant, que sans cesse affligés par nos débordements, nous soyons libérés par la Passion de votre Fils »
- La Prière du Jeudi Saint « Ô Dieu, qui avez puni la perfidie de Judas et récompensé la confession du larron »
- La Prière du Vendredi Saint « Ô Dieu, Vous avez détruit par la Passion de votre Christ, notre Seigneur, la mort que nous valait de père en fils le péché originel »
- La Prière de la Vigile Pascale du Samedi Saint « Ô Dieu, qui illuminez cette Très Sainte Nuit de la Gloire de la Résurrection du Seigneur »