Louange-a-Dieu.jpg

La Prière du matin de l’Abbé Adrien Maitrias « Voici, ô mon Dieu, un jour de plus pour ma sanctification ! » :

« Voici donc un jour de plus que votre Miséricorde me prépare, ô mon Dieu ! Un jour de plus pour ma sanctification ! Que d'enfants se sont endormis comme moi cette nuit, et ne se sont pas réveillés ce matin ! La mort les a frappés, Vous les avez cités à votre Tribunal, et peut-être ils étaient pécheurs ! Pourquoi n'ai-je pas été de ce nombre, moi qui Vous ai tant offensé déjà, et suis-je encore vivant ? Ah ! Sans doute parce que Vous m'aimez plus que Vous n'en avez aimé d'autres, et que Vous voulez à tout prix mon salut. Vous me traitez donc beaucoup mieux encore que ces pauvres petites infidèles qui ne Vous connaissent pas et ne Vous connaîtront peut-être jamais, ô mon Dieu ! Non, je ne veux plus répondre à cet Amour de prédilection par une noire ingratitude. Je veux aujourd'hui et toujours être véritablement Chrétien. Prenez donc pour Vous toutes les pensées de mon esprit, pendant ce jour que je commence, et aussi tous les battements de mon cœur. Pliez ma volonté à la Vôtre, quelque soit le devoir qu'il me faille accomplir, quelque sacrifice que j'aie à faire ! Mon Dieu ! Venez en aide à cette volonté qui est presque impuissante sans votre Grâce ; épargnez-moi les tentations, car j'ai tant de fois succombé ! Éloignez les plus terribles de mes ennemis, car je suis bien faible ! Donnez-moi votre Lumière pour m'éclairer, votre Force pour me soutenir, votre Protection contre les moindres dangers ! En un mot, bénissez-moi comme un père bénit son enfant, afin que ma journée entière profite à mon âme et Vous rende toute la gloire que je Vous dois et que Vous attendez, ô mon Dieu ! »

Ainsi soit-il.


Abbé Adrien Maitrias (1822-1866) – « Les petits rédempteurs des âmes : conseils, prières à l'usage des associés de la Sainte Enfance », pages 113-114, Ambroise Bray, 1856

Adrien-Maitrias.jpg