Communion-Eucharistie.jpg

La Prière pour être prêt à recevoir la Sainte Communion « Je Vous désire, ô mon Jésus, avec plus d'ardeur que le cerf altéré ne désire l'eau des fontaines » de Mademoiselle Léonie Guillemaut :

« Je viens à Vous, ô mon Jésus, mon âme Vous cherche, elle a besoin de Vous, elle a soif de s'unir à Vous, à Vous qui êtes sa lumière, sa joie et sa vie. Vous appelez à Vous, ô mon Sauveur, les pauvres et les faibles ; c'est donc moi que Vous appelez, moi que Vous voulez fortifier et enrichir. Je viens, Seigneur, je réponds à votre Divin Appel ; mais préparez Vous-même le sanctuaire de mon âme ; purifiez-le de tout ce qui pourrait blesser la délicatesse de Vos divins regards, et rendez-le, par votre Grâce, moins indigne de l'honneur que Vous allez lui accorder. Prête à Vous recevoir, à m'unir à Vous, la terre, ô mon Jésus, doit disparaître pour moi, je ne dois plus voir, ni désirer que Vous, ne penser, n'aspirer qu'à Vous ; mais telle est ma faiblesse que le bruit du monde, les préoccupations extérieures, la pensée des peines ou des joies de la vie me suivent jusqu'aux pieds de vos Autels ; délivrez-moi, Seigneur, de tout ce qui me trouble, effacez toutes les vaines images qui occupent mon esprit, commandez et il se fera en moi un silence profond, élevez-moi au-dessus des sens, au-dessus de moi-même, afin que mon âme jouisse sans obstacle du bonheur de votre Divine Présence. Levez un instant les voiles qui Vous cachent à elle dans cet adorable Sacrement, afin qu'elle puisse Vous connaître et surtout Vous aimer. Éclairez-moi afin que je connaisse votre Grandeur, votre Sainteté et vos Perfections infinies, ô Vous qui êtes la Lumière du monde, la Splendeur du Père, l'Éternel Soleil de Justice ; Vous êtes, ô Jésus, la Vérité dont je suis altérée, sans Vous, sans votre Lumière, tout est ténèbres, mensonge, obscurité pour moi, et je ne puis qu'errer, descendre d'abîme en abîme et devenir le jouet des plus funestes erreurs. Brillez donc à mes yeux, ô Divine Lumière ; éclairée par Vous je comprendrai la vanité de tout ce qui passe, le néant de toutes les créatures, et mon cœur ne s'attachera qu'à Vous qui êtes le seul vrai Bien, le Bien souverain et immuable. Trop longtemps, ô mon Sauveur, j'ai été du nombre de ceux qui ne marchent point à votre Lumière, je L'ai redoutée et j'ai fermé les yeux pour ne point La voir. J'ai fui votre Présence comme s'il était possible à l'homme de s'y dérober. Hélas, nous pouvons fermer les yeux pour ne pas apercevoir le soleil, mais nous n'en sommes pas moins environnés des torrents de lumière qu'il verse autour de nous. Il en est de même de Vous, Divin Soleil des intelligences : on peut cesser de Vous voir, mais on ne peut échapper à la pénétration de cet adorable Regard qui pénètre jusque dans les plus intimes profondeurs de l'âme. Oubliez, ô mon Sauveur, mes égarements et mon ingratitude, pardonnez-moi, et ne me punissez pas en me cachant la lumière de votre Visage ; brillez, brillez, ô Divin Soleil, sur tous les jours de ma vie ; dissipez toutes mes ténèbres, guidez-moi au milieu des ombres d'ici-bas, afin qu'à votre Lumière, mon âme s'élève de clarté en clarté jusqu'à ce qu'elle Vous voie à découvert dans la splendeur de votre Gloire Éternelle. Mais Vous n'êtes pas seulement la Lumière dont je désire être éclairée, ô mon Jésus ; Vous êtes encore le Pain Vivant, le Pain de Vie dont je veux vivre, Vous êtes la manne divine qui seule puisse me soutenir dans le désert de ce monde, Vous êtes la nourriture délicieuse dont mon âme est avide. Elle a faim de Vous, ô mon Jésus, de Vous qui, dans l'excès de votre Amour, ne Vous êtes pas contenté de souffrir et de mourir pour moi ; mais qui avez encore voulu me nourrir de Votre propre substance, afin que j'aie la vie en moi, une vie pleine et abondante qui, après avoir déposé dans mon corps un germe d'immortalité, survivra à sa destruction momentanée, et se prolongera dans les siècles sans fin de l'Éternité. Ô Pain descendu du Ciel, ô mon Trésor, ô mon Bonheur, que peut-il manquer à celui qui vit de Vous ? Ne renfermez-Vous pas tous les trésors de la Sagesse et de la Science ? Je Vous désire, ô mon Jésus, avec plus d'ardeur que le cerf altéré ne désire l'eau des fontaines ; venez étancher ma soif, venez, mon âme, venez lui communiquer votre Esprit, votre Force et votre Vie, guérissez toutes ses infirmités, toutes ses langueurs et faites la participer à Votre propre Sainteté. Je Vous adore, ô Pain des Anges, qui êtes aussi le Pain du pauvre voyageur de la terre, ô Jésus, Vous qui donnez la vie au monde ; ne Vous refusez pas plus longtemps à l'ardeur de mes désirs, venez, hâtez-Vous ; sans Vous, mon âme tombe en défaillance, purifiez-la Vous-même, ornez-la de tous les Dons qui peuvent l'embellir à Vos yeux, elle n'a rien d'elle-même, elle ne peut rien et son indigence est le seul titre qu'elle ait à votre Miséricorde. Oui, je suis pauvre, ô mon Sauveur, mais Vous êtes mon Trésor, vos Mérites sont à moi, vous allez me Les appliquer encore en Vous donnant à moi dans cet adorable Sacrement, et ce n'est qu'en m'appuyant sur Eux que j'ose m'approcher de votre Autel, et écouter la voix de mon cœur qui me presse d'aller à Vous comme au souverain Bien, au seul Objet de ma joie et de mon amour. Ô Marie, Vierge Très-Pure, Vous qui avez donné Jésus au monde, qui avez été Son premier et Son plus auguste Tabernacle ; Vous qui seule avez bien compris la grandeur et la magnificence du Don que Dieu a fait au monde en lui donnant l'Eucharistie, prête à recevoir ce Don Divin, mon âme s'élève vers Vous, écoutez son humble prière, voyez l'indigence de Votre enfant et venez à son aide ; offrez à Jésus, pour suppléer à tout ce qui me manque, votre Humilité, votre Pureté, votre Amour ; offrez-Lui toutes les Vertus qui faisaient de votre Âme Immaculée le lieu de Ses délices et de Son repos. Apprenez-moi surtout à L'aimer, à L'imiter, à vivre en Lui et à Le faire vivre en moi ».

Ainsi soit-il.


Mademoiselle Léonie Guillemaut - « Le Calvaire et l'Autel » ou « Quelques heures au pied du Tabernacle pendant l'Octave du Saint Sacrement », Prière pour être prêt à recevoir la Sainte Communion, p. 315-319, chez Périsse frères (1860)

Voir d’autres Prières pour être prêt à recevoir la Sainte Communion dans « Toutes les Prières avant, pendant et après la Sainte Communion » (plus d’une centaine)

Voir également de Mademoiselle Léonie Guillemaut :
- La Prière Mariale du Matin « Ô Marie, soyez toujours mon Astre tutélaire, ma Lumière et mon Guide » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à la Très Sainte Vierge Marie « Ô Marie, je Vous aime comme un enfant aime sa mère » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière de Protection au Saint Archange Raphaël « Ô Saint Ange Raphaël, nous Vous demandons humblement Votre Céleste Protection » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière aux Saints Anges « Ô Anges si Saints et si Purs, répandez dans mon âme Vos Célestes Inspirations » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière d’Intercession à la Vierge Marie pour la Paix « Ô Marie qui portez entre Vos mains Jésus, Auteur et Consommateur de la Paix véritable » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière de Consolation dans toutes nos afflictions « Ô Marie Consolatrice des affligés, jetez sur moi un Regard de pitié et d'amour » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière avant la Sainte Messe « Me voici, ô mon Dieu, prosterné à Vos pieds pour assister au plus Grand et au plus Saint de tous les Mystères » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Commencement de la Sainte Messe « Près de Vous, ô mon Dieu, mon âme se dilate et respire un air plus Pur, l'air du Ciel, l'air de la Patrie » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière du fils prodigue à son Père Miséricordieux « Ô mon Père, je suis cet enfant prodigue qui a dissipé loin de Vous tous les Biens qu'il tenait de votre Libéralité » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Confiteor du Prêtre à la Sainte Messe « Ô mon Dieu, Vous aurez pitié de ma misère car Vous ne rejetez pas un cœur contrit et humilié » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière pour dissiper toutes nos craintes « Ne craignez pas, ô mon Dieu, je ne suis plus cette âme ingrate qui Vous a si souvent offensé par le passé » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Kyrie Eleison à la Sainte Messe « Ô mon Dieu, ayez Pitié de nous tous ! » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Gloria in excelsis Deo à la Sainte Messe « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux que nous adorons et qui règne dans les siècles sans fin de l'Éternité » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière aux Oraisons de la Sainte Messe « La Prière véritable, ô mon Dieu, est le désir du cœur qui monte à Vous comme la fumée de l'encens pour redescendre ensuite en pluie de Grâces et de Bénédictions » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à la Lecture de l'Épître de la Sainte Messe « Ô mon aimable Sauveur, les Patriarches et les Prophètes ont soupiré après votre Venue » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à la Lecture de l'Évangile de la Sainte Messe « Ô mon Dieu, je marque mon front, mes lèvres et mon cœur du Signe Sacré de la Croix pour comprendre, croire, aimer et confesser les Vérités contenues dans le Saint Évangile » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière pour entendre la Voix de la Parole Divine « Faites, Seigneur, que mon cœur soit cette bonne terre de l'Évangile qui rend au centuple » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Credo à la Sainte Foi Catholique lors de la Sainte Messe « Ô mon Dieu, je Crois à cette Foi Divine que Vous m'avez donnée et qui m'attache à Vous » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au « Dominus vobiscum » du Saint Prêtre à la Sainte Messe « Ô mon Dieu, écoutez le souhait de votre Ministre » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à l'Offertoire du Saint Sacrifice de la Messe « Ô mon Dieu, je me donne et me consacre à Vous pour être comme votre Fils bien-aimé une victime sans cesse immolée à votre Gloire et à votre Amour » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Rite du Lavabo à la Sainte Messe « Ô mon Dieu, lavez dans le Sang de Jésus mon Sauveur toutes les tâches dont je suis souillé à vos yeux » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à la « Secrète » de la Sainte Messe « Ô mon Dieu, écoutez les soupirs qui s'échappent en ce moment des cœurs de tous ceux qui sont ici présents » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à la Préface de la Sainte Messe « Ô mon Dieu, qu'il est juste et équitable de Vous adorer et de Vous bénir avec les Habitants des Cieux » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Sanctus de la Sainte Messe « Béni soit notre bien-aimé Sauveur Jésus, qui vient pour glorifier son Père et notre Père par le Sacrifice de Lui-même » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Canon sur le Saint Sacrifice de la Messe « Jetez, ô mon Dieu, un Regard de Miséricorde sur votre Sainte Église Catholique » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Memento du Saint Sacrifice de la Messe « Après Vous avoir prié pour l'Église en général, souffrez, ô mon Dieu, que mon cœur s'épanche encore en votre Présence » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à l'Élévation du Saint Sacrifice de la Messe « Je Vous adore, ô mon Jésus, Victime Pure et Immaculée, immolée pour le Salut du monde » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Memento des Morts au Purgatoire « Écoutez, ô mon Dieu, la voix de votre Église militante de la terre qui Vous prie pour l'Église souffrante du Purgatoire » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Pater du Saint Sacrifice de la Messe « Ô mon Dieu, soyez mon Père et faites que je sois vraiment Votre enfant » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à l'Agnus Dei du Saint Sacrifice de la Messe « Je Vous adore, Agneau Divin immolé pour le Salut du monde » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière pour être prêt à recevoir la Sainte Communion « Je Vous désire, ô mon Jésus, avec plus d'ardeur que le cerf altéré ne désire l'eau des fontaines » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière de Réparation des Communions Sacrilèges « Ô mon Jésus, comment Vous offrir une Réparation qui égale les injures, les mépris, les outrages, les profanations et les blasphèmes que Vous recevez dans le Sacrement de votre Amour ? » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à la Sainte Communion au Saint Sacrifice de la Messe « Ô mon Jésus, venez à moi qui ne suis pas assez Pur pour aller à Vous » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière pour répondre à la Divine Amitié de Jésus-Christ « Ô Jésus, mon Divin Ami, comme les disciples d'Emmaüs, je Vous ai reconnu à la fraction du Pain » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à Jésus-Christ dans l'Eucharistie « Je L'ai mangé, Seigneur, ce Fruit Divin qui préserve de la mort et qui donne la Vie Divine de la Grâce et de l'Amour » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière sur l’Amour de Dieu dans l’Eucharistie « Ô mon Jésus, qu’il est doux de sonder et de mesurer toute la profondeur, toute la hauteur, l'étendue et l'immensité de Votre Amour pour Sa pauvre et misérable créature » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière après la Sainte Communion « Oui, je crois à l'Amour du Dieu si Bon de l'Eucharistie » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière pour rendre Grâce après la Sainte Communion « Soyez Béni, ô Jésus, mon Seigneur et mon Dieu » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière sur l'Eucharistie seul Bonheur de la terre « Votre Amour SEUL, ô mon Jésus, donne ce Bonheur après Lequel nous soupirons sans cesse » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière au Dernier Évangile de la Sainte Messe « Je Vous adore, ô Jésus, Verbe Éternel, égal en Tout à votre Père » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à la Bénédiction du Prêtre en fin de Messe « Je ne Vous quitterai point, ô mon Dieu, avant que Vous ne m'ayez Béni » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière aux Dernières Oraisons du Saint Sacrifice de la Messe « Ô mon Jésus, mon cœur serait-il donc plus insensible et plus endurci que celui de ces Juifs aveugles et déicides ? » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière après la Sainte Messe « Je vais m'éloigner de votre Temple, ô mon Dieu, mais mon cœur ne s'éloignera pas de Vous » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière d’adoration devant le Tabernacle de l’Autel « Je Vous adore, ô Jésus, mon Divin Captif, que l'Amour enchaine à cet Autel dans le Tabernacle » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière devant le Très Saint Sacrement de l’Autel « Ô mon Jésus, prosterné devant Vous, je Vous adore et Vous admire dans le silence de l'amour et du ravissement » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière de Protection de la Sainte Église Catholique « Ô Jésus, Époux de la Sainte Église, veillez sur Elle, protégez-La, soutenez-La et défendez-La contre Ses ennemis » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière de Conversion avant de mourir Saintement « Ô mon Dieu, j'ai trop vécu pour Vous offenser et trop peu pour Vous aimer » de Mademoiselle Léonie Guillemaut
- La Prière à Jésus-Christ pour le moment de notre mort « Ô Jésus, Dieu de la Croix, soyez mon Viatique au moment de la mort » de Mademoiselle Léonie Guillemaut