Couronne-Avent.jpg

La Prière pour le Quatrième Dimanche de l'Avent « Seigneur Jésus, faites de moi un Chrétien qui attend avec foi et confiance votre Venue » d’Adolphe Baudon de Mony :

« Dieu de Miséricorde et de Bonté, Vous allez réaliser pour la pauvre humanité toutes les Promesses des Patriarches et des Prophètes. Pour la racheter du péché, pour lui rouvrir la Porte du Ciel et fermer celle de l'enfer, Vous allez descendre dans une Crèche ! Par le Prodige le plus incompréhensible Vous allez Vous faire homme comme nous et pour nous ! Comme il faut que nos cœurs soient ouverts à cette pensée magnifique, et quel plus beau moment que celui de la Communion pour se répéter : Un Dieu va venir à nous ! Un Dieu va habiter avec nous ! Nous deviendrons enfin les héritiers du Père Céleste, dignes de la Vie éternelle ! Aussi, Seigneur Jésus, pendant que Vous êtes dans mon âme, je me nourris de cette pensée qui dépasse toute mon imagination, et je me répète dans l'extase de la joie et de l'humilité : Dieu a tant aimé le monde qu'Il lui a donné son Fils unique ! Dieu est si Miséricordieux qu'Il veut bien oublier nos péchés ! Dieu est si Puissant qu'Il veut nous tirer de la servitude du péché pour nous faire entrer dans la Gloire, pour réformer notre nature corrompue et l'élever à la Perfection évangélique. Mon Dieu ! Vous allez descendre pour sauver l'humanité ! Louange, Honneur et Gloire à votre Majesté, à votre Miséricorde, à votre Indulgence infinie ! Dieu de Justice et de Vérité, Vous avez réalisé vos Promesses : en ai-je fait autant ? Voici longtemps que je m'approche de Votre table sainte pour y participer à des intervalles répétés ; voici longtemps que j'ai pris à Vos pieds des résolutions : ai-je accompli ces résolutions ? Seigneur Jésus, éclairez-moi des lumières de votre Esprit Saint, afin que je me rende un compte exact de ce que je n'ai pas fait, et de ce qui me reste à faire. Vous m'avez dit par la bouche de Votre précurseur « Préparez la Voie du Seigneur, rendez droits Ses sentiers ». Ai-je agi de la sorte ? Ai-je préparé dans mon âme un sanctuaire digne de Vous ? Ai-je comblé la vallée de mes inclinations basses et corrompues ? Ai-je abaissé la montagne de mon orgueil, de mes préoccupations personnelles ? Ai-je aplani par la prière, par la mortification les aspérités de mon caractère et de mon humeur ? Mon Jésus, Vous nous dites, soyez parfaits, comme Votre Père céleste est Parfait. Il faut donc que je tende à la Perfection ; mais que j'en suis éloigné ! Depuis que j'ai désiré m'y vouer, c'est à peine si j'ai fait quelque progrès, et si je n'ai pas perdu par un côté ce que je croyais avoir gagné par l'autre. Pénétrez-moi donc sérieusement et une fois pour toutes de la nécessité de Vous devenir semblable, et pour cela de secouer mon égoïsme, de vaincre mes emportements, de pratiquer l'abnégation, et de vivre dans la mortification et la pénitence. Mon Dieu, Vous voulez des serviteurs purs, chastes, zélés, dignes de Vous enfin. Faites qu'après tant d'hésitations je le devienne enfin. Mon Jésus, quand serai-je digne de Vous ? Quand me vouerai-je de toutes mes forces à la perfection que votre Évangile nous conseille ? Jusqu'à ce jour, je n'ai formé que des résolutions sans vigueur : inspirez-m'en au contraire de généreuses. Trop souvent, j'ai craint d'être trop à Vous, d'en faire trop pour votre Gloire, pour ma Sanctification . Il me semble toujours que ma prière est trop longue, ma pénitence trop dure, que mes aumônes sont trop considérables ; j'ai peur de me donner avec trop d'abandon, et de devenir un vrai disciple de l'Évangile, un Saint véritable. Seigneur, éclairez mon esprit, afin qu'il rompe avec ces fausses pensées ! On ne saurait jamais trop Vous aimer, trop Vous servir. Il n'y a pas ici d'excès à craindre, quoi qu'en dise le monde, tant que l'on se conforme aux Lois de votre Église. On peut mal Vous aimer. On peut Vous servir avec des illusions et des idées fausses et humaines, mais, encore une fois, on ne Vous aime, on ne Vous sert jamais trop. Pénétrez-moi de cette forte pensée, afin de faire de moi un Chrétien généreux, un Chrétien qui attend avec foi et confiance votre Venue, qui travaille à l'accélérer chez lui et chez les autres. Il n'y a que trop de ces âmes molles et dégénérées qui ne sont ni à Vous, ni au monde, qui flottent entre le bien et le mal et ne veulent rompre ni avec l'un ni avec l'autre. Je ne veux pas être ainsi, Seigneur Jésus, après tant de Bontés de Votre part. Aidez-moi seulement à triompher de mes faiblesses. Je ferai un examen sérieux de la vie que j’ai menée durant le Temps de l'Avent, pour voir si j’y ai fait des progrès dans la Vertu, ou si j’ai reculé ».

Ainsi soit-il.


Adolphe Baudon de Mony (1819-1888) - « Pensées pieuses après la Sainte Communion pour les Dimanches et les principales Fêtes de l'année », Quatrième Dimanche de l'Avent, pages 14-17, chez Charles Douniol (1859)

Adolphe-Baudon-de-Mony.jpg

Voir également d’Adolphe Baudon de Mony :
- La Prière pour le Premier Dimanche de l'Avent d’Adolphe Baudon de Mony « Mon Sauveur Jésus, le monde entier est dans l'attente de Votre venue »
- La Prière pour le Deuxième Dimanche de l'Avent d’Adolphe Baudon de Mony « Le Temps où nous sommes, Seigneur Jésus, est consacré par votre Église à l'attente de votre Venue »
- La Prière pour le Troisième Dimanche de l'Avent de Gaudete « Entre dans cette Joie, ô mon âme, et prépare-toi ainsi d'avance à célébrer la Fête de Noël » d’Adolphe Baudon de Mony
- La Prière pour le Quatrième Dimanche de l'Avent « Seigneur Jésus, faites de moi un Chrétien qui attend avec foi et confiance votre Venue » d’Adolphe Baudon de Mony
- La Prière pour nous réconcilier avec nos frères d’Adolphe Baudon de Mony « Ô mon Sauveur Jésus, rendez-moi humble, doux, prompt à pardonner à mes frères »
- La Prière d’Adolphe Baudon de Mony sur le Miracle de la Multiplication des pains « Ô Dieu, qui Vous multipliez ainsi chaque jour sur chacun de vos Autels »
- La Prière sur le Sermon sur la Montagne (Mt 7, 15-21) d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, Vous êtes seul l'Arbre de Vérité et de Vie qui porte les fruits du Salut »
- La Prière sur la Parabole de l'intendant infidèle (Luc 16, 1-9) d’Adolphe Baudon de Mony « Ô Mon Sauveur, Vous me retracez le tableau du Jugement que j'aurai à subir après ma mort »
- La Prière lorsque Jésus pleure sur Jérusalem (Luc 19, 41-47) d’Adolphe Baudon de Mony « Ô Seigneur Jésus, faites-nous comprendre que si nous avons été pécheurs, il faut maintenant être pénitents »
- La Prière pour l’Assomption d’Adolphe Baudon de Mony « Ô Reine des anges et du Ciel, maintenant que Vous êtes dans la Gloire, priez pour moi, afin qu'à Votre exemple je sois humble »
- La Prière sur la Guérison du Sourd-Muet (Marc 7, 31-37) d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, qui avez ouvert les oreilles du sourd-muet et délié sa langue »
- La Prière sur le Bon Samaritain (Luc 10, 23-37) d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, enseignez-nous jusqu'où doit aller notre Charité pour nos frères »
- La Prière sur la Guérison des dix lépreux (Luc 17, 11-19) d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, qui avez tant de fois guéri mon âme de la lèpre du péché »
- La Prière sur l’Évangile des deux Maîtres (Mt 6, 24-33) « Seigneur Jésus, je ne veux plus servir deux Maîtres, je suis désormais à Vous sans partage » d’Adolphe Baudon de Mony
- La Prière pour la Fête de l’Exaltation de la Sainte Croix « Ô Seigneur Jésus, comme il est juste dans ce Jour de Vous offrir l'expression de mon ardent amour ! » d’Adolphe Baudon de Mony
- La Prière sur l’Évangile de la Veuve de Naïm (Luc 7, 11-16) d’Adolphe Baudon de Mony « Ô mon Dieu, mon âme était atteinte du péché et Vous l'avez guérie »
- La Prière d’après la Parabole du Festin (Luc 14, 1-11) d’Adolphe Baudon de Mony « Dieu Humble, je veux être Humble comme Vous »
- La Prière pour aimer Dieu et notre prochain (Matthieu 22, 34-46) d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, Vous venez aujourd'hui de prendre possession de mon cœur »
- La Prière sur la Guérison du Paralytique (Matthieu 9, 1-8) d’Adolphe Baudon de Mony « Ô mon bon Jésus, j'étais le paralytique dont parle votre Évangile »
- La Prière sur le Festin des Noces du Fils d'un Roi (Matthieu 22, 1-14) d’Adolphe Baudon de Mony « Ô Roi de mon cœur, Vous m'avez admis à Votre Festin »
- La Prière sur la Guérison du Fils de l’Officier du Roi à Capharnaüm (Jean 4, 46-53) d’Adolphe Baudon de Mony « Ô Jésus, fortifiez ma Foi comme Celle du Centurion »
- La Prière pour la Fête de la Toussaint d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, Vous m'entrouvrez doublement le Ciel en ce Jour »
- La Prière pour le Jour de la Commémoration des Morts d’Adolphe Baudon de Mony « Ô Seigneur Jésus, parmi les morts dont la pensée est devant moi, combien jouissent du Repos Éternel ? »
- La Prière sur la Primauté de Dieu (Matthieu 22, 15-21) d’Adolphe Baudon de Mony « Ô Jésus, confirmez-moi dans l'obéissance à votre Loi Sainte et aux Préceptes de votre Église »
- La Prière sur la Résurrection de la fille du chef de synagogue (Matthieu 9, 18-26) d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, Vous avez su rappeler du tombeau cette jeune fille déjà plongée dans la mort »
- La Prière sur le Jugement Dernier (Matthieu 24, 15-35) d’Adolphe Baudon de Mony « Seigneur Jésus, inspirez-moi la terreur de vos Jugements »