Dieu.jpg

La Prière sur l’Humilité du Cardinal de Noailles « Faites, ô mon Dieu, que je consente à être abaissé et méprisé de tous les hommes » :

« Fils Éternel de Dieu, égal à votre Père, qui Vous étant anéanti en prenant la nature de l'homme et la forme de serviteur, Vous êtes encore humilié Vous-même en Vous rendant obéissant jusqu’à la Mort de la Croix, apprenez-moi à m’humilier. Faites que j'apprenne de Vous, que Vous êtes doux et humble de cœur : apprenez-moi cette grande leçon, qui est toute la science de l'homme, que je ne suis rien par moi-même ; et que si j'ai quelque chose, je l'ai reçue de Vous et je la dois rapporter à Vous. Abaissez-moi sous votre Main Toute-Puissante, en me faisant connaître et sentir mon néant, ma faiblesse, mes péchés ; et ne permettez pas que je m'élève en me regardant moi-même avec ces yeux altiers qui verront en moi ce qui n’y est pas, ni que je Vous fasse la guerre de Vos propres biens, en m'attribuant les Grâces et les Dons que je reçois de Vous. Que je ne sois point du nombre de ces hommes hypocrites, qui ne recherchant dans les bonnes œuvres qu'ils font, que la vue et l'estime des hommes, ont déjà reçu leur récompense. Que je ne me laisse point séduire par la flatterie, ni par les louanges ; et que sachant m'en passer, sans jamais les rechercher, je gémisse et je tremble en moi-même devant Vous, lorsque les hommes me les présentent. Que bien loin de m'élever au-dessus des autres et de rechercher les premières places, je ne m’estime digne que de la dernière : que je regarde les autres hommes comme étant au-dessus de moi ; que je les prévienne d'honneur ; que je cède volontiers à leur sentiment ; que je me réjouisse de me les voir préférés et de me trouver au-dessous d’eux. Faites enfin, ô mon Dieu, que je sois vraiment humble, que j'aime à être inconnu et qu'ayant de bas sentiments de moi-même, je consente à être abaissé et méprisé de tous les hommes ».

Ainsi soit-il.


Cardinal Louis-Antoine de Noailles (1651-1729) – « Heures imprimées par l'ordre de Monseigneur le Cardinal de Noailles », p. 384-385, Éditeur Th. Barrois (1800)

Cardinal-Louis-Antoine-de-Noailles.jpg

Voir également du Cardinal de Noailles :
- La Prière du Cardinal de Noailles pour s'exciter au désir du Ciel « Quand serai-je pour jamais réuni à Vous, ô mon Dieu ? »
- La Prière du Cardinal de Noailles pour la conversion des pécheurs « Ô Dieu qui nous commandez de prier les uns pour les autres afin que nous soyons tous sauvés »
- La Prière du Cardinal de Noailles avant de s’endormir « Mon Dieu, je Vous conjure de me préserver d'une mort soudaine »
- La Prière du Cardinal L-A de Noailles « Puissé-je, ô mon Dieu, mourir tranquillement entre Vos bras »
- La Prière de son Éminence le Cardinal de Noailles à Saint Louis, Roy de France « Ô Saint Roi, la Gloire de Dieu exige de vous de nouveaux combats »
- La Prière du Cardinal Louis-Antoine de Noailles pour l’Eglise Catholique « Écoutez les prières que votre Église Vous fait pour nous tous »
- La Prière du Cardinal de Noailles pour sa Famille « Ô mon Dieu, répandez votre Bénédiction sur toute notre famille »
- La Prière du Cardinal de Noailles avant la Confession « Ô Dieu, ayez pitié de moi, qui suis un pécheur »
- Les « Prières du matin » du Cardinal de Noailles
- La Prière sur la Sagesse du Cardinal de Noailles « Ô Dieu de Miséricorde, donnez-moi cette Sagesse »
- La Prière sur l’Humilité du Cardinal de Noailles « Faites, ô mon Dieu, que je consente à être abaissé et méprisé de tous les hommes »