Communion-au-Corps-du-Christ.jpg

La Prière sur l'Institution de l'adorable Eucharistie « De quels sentiments de reconnaissance ne devons-nous pas être pénétrés, ô Divin Jésus, pour le Bienfait inestimable de l'adorable Eucharistie » de Mgr le Duc de Fitz-James :

« De quels sentiments de reconnaissance ne devons-nous pas être pénétrés, ô Divin Jésus, pour le Bienfait inestimable de l'adorable Eucharistie, où Vous Vous donnez à nous tout entier, votre Corps, votre Sang, votre Âme, votre Divinité ! Ô excès incompréhensible de votre Amour envers des créatures si pauvres, si misérables, et si indignes ! Il semble que dans cet auguste Sacrement, ô Sauveur des hommes, Vous épuisez tous les trésors de votre Charité immense envers nous. C'est là que Vous faites éclater d'une manière admirable vos adorables Perfections, votre Puissance infinie, puisque l'Eucharistie est le chef-d'œuvre de vos Merveilles, et un assemblage incompréhensible de prodiges de votre Miséricorde, puisque dans l'Eucharistie Vous Vous unissez à nous d'une manière si étroite et si intime, que nous devenons les os de Vos os, la chair de Votre chair ; et que nous ne faisons avec Vous qu'un même Christ : votre Sagesse, puisque Vous, ô Verbe incarné, qui êtes la nourriture de toute créature spirituelle, trouvez dans le Sacrement de nos Autels le moyen de devenir sous les voiles eucharistiques la Nourriture et comme le lait des hommes, qui depuis le péché ne peuvent se nourrir de Vous à découvert. Mais autant que l'Institution de cet adorable Mystère Vous est Glorieuse, autant est-elle consolante et avantageuse pour nous. L'Eucharistie est l'extension de votre Incarnation ; puisque nous y avons parmi nous le même Sauveur, le même Dieu, qui est né, qui est mort et qui est ressuscité pour nous. L'Eucharistie est un abrégé de tous vos Mystères de Votre naissance, Vos souffrances, Votre mort et Votre sépulture, nous y sont représentées d'une manière admirable. L'Eucharistie est le Modèle de la vie des Chrétiens, le Lien de notre union avec Vous, et le Canal sacré par Lequel vos Grâces les plus abondantes découlent sur nous. Quelle reconnaissance ne Vous devons-nous donc pas pour un Bienfait si signalé ? Que tous les Saints du Ciel et de la terre s'unissent à nous pour Vous adorer, pour Vous louer et Vous remercier de l'Institution de cet Auguste Sacrement. Mais, ô mon Dieu, quel sujet de douleur et de confusion pour nous, d'avoir retiré si peu de fruit de ce Don ineffable ; d'avoir peut-être converti en poison pour nous une nourriture si excellente ; d'avoir peut- être fait servir à notre perte ce que Vous avez institué pour notre Salut ! Daignez, Seigneur, laver dans votre Sang précieux, et dans l'abondance de vos Larmes, de si énormes sacrilèges ; faites-nous faire désormais un Saint usage de cet adorable Sacrement, renouvelez en nous les sentiments de foi, de respect, d'humilité, de confiance, d'amour et de reconnaissance, qui sont si justement dus à ce monument toujours subsistant de votre infinie Miséricorde envers nous. Que la Divine Eucharistie fasse ici-bas nos délices, que notre consolation la plus douce soit d'y participer, notre douleur la plus vive d'en être privés : qu'elle soit le terme et la fin de nos prières et de toutes nos bonnes œuvres, qui doivent y servir de préparation ; afin qu'après nous être nourris ici-bas de Vous-même, ô Sagesse éternelle, sous les voiles eucharistiques, nous ayons un jour le bonheur de Vous voir à découvert et de Vous posséder dans le Séjour de la Gloire ».

Ainsi soit-il.


Mgr le Duc de Fitz-James (1709-1764) – « Prière ou Élévation à Dieu sur l'efficacité de la Prière et sur le besoin que nous avons de l'Esprit de Dieu pour Prier », Deuxième Dimanche après la Pentecôte, Prière sur l'Institution de l'adorable Eucharistie, Collection intégrale et universelle des Orateurs Sacrés de Jacques-Paul Migne, Tomes 94 et 27, pages 1174-1175, Imprimerie Catholique du Petit-Montrouge, 1866

Voir d’autres Prières sur l'Institution de l'adorable Eucharistie dans « Toutes les Prières le Jeudi Saint au Temps de la Passion » et dans « Toutes les Prières avant, pendant et après la Sainte Communion » (plus d’une centaine)

Voir également de Monseigneur le Duc François de Fitz-James :
- La Prière pour la Fête de la Sainte Trinité « Ô Trinité Sainte, Père, Fils et Saint-Esprit, nous nous soumettons d'esprit et de cœur à tout ce que Vous avez révélé de Vous-même à votre Église » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière pour la Fête du Très Saint Corps du Christ « Ô Divin Jésus, que toute notre conduite porte l'impression de Votre Vie dans l'adorable Eucharistie et de l'État de mort où Vous y paraissez » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière à Jésus-Christ, Notre Roi, Maître, Modèle et Chef « Ô Divin Jésus, toute Puissance Vous a été donnée dans le Ciel et sur la terre » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière à l'Esprit-Saint pour la Fête de la Pentecôte « C'est Vous, ô Esprit-Saint, que L'on attendait depuis quatre mille ans pour faire une Alliance Nouvelle » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière au Saint-Esprit du Lundi de Pentecôte « Ô Divin Esprit, daignez Sanctifier de plus en plus votre Église par une effusion abondante de vos Dons les plus précieux » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière au Saint-Esprit du Mardi de Pentecôte « Daignez, Esprit adorable, renouveler et faire revivre en nous cette précieuse Grâce de la Confirmation par une Nouvelle Pentecôte » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière sur la Foi « Grâces Vous soient rendues, ô Jésus, Lumière véritable » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière à Dieu pour bien Prier « Ô mon Dieu, apprenez-nous Vous-même à Prier » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière du Pénitent « Ô Divin Sauveur, faites que nous voyions le triste état où le péché a réduit notre âme » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière pour les Parents à l'égard de leurs enfants « Père Éternel, faites que les pères et mères soient les anges visibles de leurs enfants » de Mgr François de Fitz-James
- La Prière sur l'Institution de l'adorable Eucharistie « De quels sentiments de reconnaissance ne devons-nous pas être pénétrés, ô Divin Jésus, pour le Bienfait inestimable de l'adorable Eucharistie » de Mgr le Duc de Fitz-James