Dieu-Amour.jpg

La Prière de Mgr Césaire Mathieu « Ô mon Dieu, je suis sensible à tout ce qui Vous offense » :

« Pour éviter les suites terribles, les funestes dangers du péché véniel, et les châtiments dont Dieu le punit dans ses Ministres, ayons une douleur vive et sincère de tous les péchés véniels que nous avons commis, et une vigilance exacte et continuelle pour éviter ceux que nous pourrions commettre. Comment, ô mon Dieu, ne serais-je pas sensible à tout ce qui Vous offense ? Quoi ! Un Dieu si Grand, si Bon et si Aimable, être outragé par une créature aussi méprisable que je le suis ! Dieu de Majesté, qui êtes-Vous ? Ver de terre, que suis-je ? Quand je compare votre Grandeur à mon néant, je reconnais l'indignité de ma conduite lorsque je transgresse votre Loi, même dans les points les plus légers et les moins essentiels. Hélas ! Comment est-ce que je ne me suis pas fait une peine de Vous déplaire en une, infinité de choses qui, quelque petites qu'elles soient, doivent me pénétrer de regret, si je considère que je Vous ai offensé de dessein formé, avec réflexion, sans répugnance, contre les mouvements de votre Grâce et les remords de ma conscience. Quoi, mon Dieu, j'ai pu me faire un plaisir de ce qui Vous déplaisait ! J'ai osé le faire dans toutes les occasions que j'en ai eues ! Si ces péchés m'ont paru méprisables par leur petitesse, qu'ils doivent me paraître honteux par leur multitude ! L’injure a été légère ; mais, hélas ! Combien de fois l'ai-je réitérée ! La moindre offense devient insupportable, elle lasse la patience la plus héroïque lorsqu'elle devient fréquente et qu'elle est continuelle, ainsi que le sont les outrages que je Vous ai faits. Ô Bonté infinie de mon Dieu, c'est aussi ce qui excite et qui augmente ma douleur ».

Ainsi soit-il.


Mgr Césaire Mathieu (1796-1875) – « Devoirs du Sacerdoce ou traité de la dignité, de la perfection, des obligations, charges, offices et ministères du Prêtre Catholique », pages 150-151, à la Bibliothèque Ecclésiastique, 1837

Mgr-Jacques-Marie-Adrien-Cesaire-Mathieu.jpg

Voir également de Mgr Césaire Mathieu :
- La Prière de Mgr Césaire Mathieu sur la Grandeur du Sacerdoce « Ô mon Roi, que je ne regarde que Vous »
- La Prière de Monseigneur Césaire Mathieu « Ô mon Dieu, je suis sensible à tout ce qui Vous offense »