premiere-communion.jpg

La Prière d’un enfant sur sa Première Communion de la Ctesse de Flavigny « Je n'entrevois encore que de loin, ô mon Dieu, l'heureux Jour de ma Première Communion » :

« Je n'entrevois encore que de loin, ô mon Dieu, l'heureux Jour de ma Première Communion ; mais au lieu de chercher dans l'intervalle qui me sépare de ce beau jour un prétexte pour n'y point penser, je désire, au contraire, profiter de ce temps pour m'y préparer d'avance, afin de mieux répondre alors à Votre infinie Bonté. Désormais, cette grande et sainte Action va devenir le but des efforts que je ferai sur moi-même ; en pensant à ma Première Communion, je tâcherai de devenir meilleur et plus pieux chaque jour, et lorsque Vous daignerez venir à moi, Seigneur Jésus, je me trouverai bien heureux, si je puis Vous offrir, non pas, hélas ! une demeure digne de vous, mais du moins une âme pure et ornée des vertus de mon âge. »

Ainsi soit-il.


Comtesse de Flavigny (1811-1883) – « Le Livre de l'enfance Chrétienne » : instructions religieuses d'une mère à ses enfants, page 308, Ad Mame et Cie, 1843


Voir également de la Comtesse de Flavigny :
- La Prière d’un enfant sur sa Première Communion de la Ctesse de Flavigny « Je n'entrevois encore que de loin, ô mon Dieu, l'heureux Jour de ma Première Communion »
- La Prière du matin d’un enfant de la Comtesse de Flavigny « Mon Dieu, je suis bien jeune mais mon cœur sait déjà Vous aimer »