Saint Évangile des deux Maîtres selon Saint Matthieu du Quatorzième Dimanche après la Pentecôte :

Evangile-de-Notre-Seigneur-Jesus-Christ.jpg

« En ce temps-là, Jésus dit à Ses disciples : Nul ne peut servir deux Maîtres ; car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez ; ni pour votre corps, de ce dont vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent pas dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. N’êtes-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui de vous, en se tourmentant, peut ajouter une coudée à sa taille ? Et au sujet du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Considérez comment croissent les lys des champs : ils ne travaillent ni ne filent. Cependant je vous dis que Salomon lui-même dans toute sa gloire n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Mais si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui, et qui demain sera jetée dans le four, combien plus vous-mêmes hommes de peu de foi ! Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous, ou que boirons-nous, ou de quoi nous couvrirons-nous ? Car ce sont les païens qui se préoccupent de toutes ces choses ; mais votre Père sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez donc premièrement le Royaume de Dieu et sa Justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît » (Matthieu 6, 24-33).


La Prière sur la Providence de Dieu du R. P. Louis du Pont « Ô Seigneur, je m'en remets absolument à Votre aimable Providence » :

« Ô mon âme, décharge-toi de tes soins sur le Seigneur, et Il te nourrira : Il ne permettra pas que tu sois toujours dans le mouvement, pour chercher de quoi vivre et de quoi te vêtir : sa Providence, qui te tient lieu de Mère, y pourvoira dans le temps, et ne te laissera manquer de rien. Serait-il possible, ô mon Dieu, que Vous voulussiez La fermer, cette même Main, quand je suis dans la nécessité ? Quoi, aimable Père, un vil animal, un brin d'herbe Vous serait plus cher que moi ? Non, non, Vous m'aimez infiniment plus que ces créatures incapables de Vous connaître et de Vous louer ; Vous avez beaucoup plus de soin de moi, que Vous n'en avez d'elles, et je serais un infidèle et un ingrat, si j'en doutais. Grâces à Vos Divines Lumières, j'ai la Foi ; je crois qu'il n'est aucune de mes nécessités que Vous ne voyez distinctement. Mes besoins, mes maux, mes faiblesses Vous sont mieux connus qu'à moi-même : Vous avez un Cœur de Père qui Vous y rend sensible, et rien ne peut mettre obstacle à la Bonté qui Vous porte à me secourir ; ainsi cela me suffit, ô aimable Père, pour Vous servir avec tranquillité ; et tandis que je ne perdrai ni ma Foi, ni ma Confiance, je suis assuré de ne manquer de rien. Ô mon Seigneur et mon Roi, je me consacre entièrement à Vous et je borne désormais tous mes soins à Vous être fidèle, à procurer votre Gloire et à établir, s'il m'est possible, votre Règne dans tous les cœurs. Disposez de moi comme il Vous plaira, ma vie est entre Vos mains, je m'en remets absolument à Votre aimable Providence ; je ne Vous demande les biens d'ici-bas, qu'autant qu'ils me sont nécessaires pour me soutenir dans l'acquisition des Éternels ; et je ne Vous demande même les Éternels, qu'afin que Vous soyez à jamais Glorifié en moi ».

Ainsi soit-il.


R. P. Luis de la Puente (1554-1624) – « Nouvel abrégé des Méditations du Père Louis Dupont », Tome III, XIV Dimanche après la Pentecôte : Prière sur la Providence de Dieu « Ô mon âme, décharge-toi de tes soins sur le Seigneur », pages 290-294, chez Belin-Mandar (1825)

Luis-de-la-Puente.jpg

Voir également du Révérend Père Luis de La Puente :
- La Prière de Luis de la Puente « Ô Jésus, Toi qui ne maudissais pas ceux qui Te maudissaient »
- La Prière de Louis Du Pont « Ô Glorieuse Mère de Dieu, donnez-moi une horreur du péché »
- La Prière du R.P. Louis DuPont sur le Jugement Dernier « Ô Jour Triomphant pour Vous, adorable Sauveur ! »
- La Prière du R. P. Louis du Pont devant le Crucifix « Ô Jésus crucifié, faites que je n’aime rien au monde que Vous et votre Croix »
- La Prière du Père Louis du Pont au Mont des Olives « Ô Jésus, pourquoi Vous plonger dans cet abîme de douleurs ? »
- La Prière du Vénérable Louis du Pont sur la Sainte Communion « Plaise à Dieu que je Vous reçoive toujours dignement »
- La Prière du Vénérable Luis de la Puente « Ô bon Jésus, faites-moi sentir efficacement que Vous êtes mon Sauveur »
- La Prière du R. P. Luis de la Puente pour ne pas aller en enfer « Ô Seigneur, je veux Vous louer, Vous bénir, et Vous aimer tous les jours de ma vie »
- La Prière du R. P. Luis de la Puente sur la Charité « Faites que je Vous aime, ô mon Dieu, comme Vous m'aimez »
- La Prière de Contrition du R. P. Luis de la Puente « Ô Jésus, donnez-moi des torrents de larmes pour pleurer mes péchés »
- La Prière d’un humble pécheur du R. P. Luis de la Puente « Ô mon Seigneur, transformez-moi comme le Publicain en un vrai Pénitent agréable à Vos yeux »
- La Prière du R. P. Louis du Pont pour l’Anniversaire de notre Saint Baptême « Seigneur, je ferai toutes les années de ma vie, une Fête solennelle du Jour mille fois heureux de mon Baptême »
- La Prière sur la Guérison d’un Sourd et Muet du R. P. Louis du Pont « Ayez pitié, Seigneur, de cette multitude de sourds et de muets spirituels »
- La Méditation sur la Parabole du Bon Samaritain du R. P. Louis du Pont « De celui qui, ayant été blessé par les voleurs, fut guéri par les Soins d'un Samaritain »
- La Méditation sur la Guérison des Dix Lépreux du R. P. Louis du Pont « Seigneur, je Vous rends Grâce de me guérir de la lèpre du péché dans le Sacrement de Pénitence »
- La Prière sur la Providence de Dieu dans nos vies du R. P. Louis du Pont « Ô Seigneur, je m'en remets absolument à Votre aimable Providence »